Efef

1344 mots 6 pages
Plan de passage lors de la présentation de l’exposé

 Le calendrier:
- Guillaume: Le calendrier est un système créé par les hommes qui est divisé en jours, semaines, mois et années.
- My: Le calendrier que nous utilisons est Grégorien donc Solaire : la durée de l’année est en rapport avec les saisons.
Les saisons dépendent de l’inclinaison de la Terre ainsi que de la position de la Terre par rapport au Soleil.
- Julia: Ce qui n’est pas le cas du calendrier lunaire qui est réglé sur les phases de lune ; donc de la lunaison qui est l’intervalle de temps qui sépare les deux nouvelles lunes consécutives.
- Till: Ni du calendrier luni-solaire (à moitié solaire et lunaire) qui est utilisé par les grecs, les chinois et les hébreux ou encore du calendrier chronologique qui est utilisé pas les Mayas et par les Egyptiens.

 Le gnomon:
- Guillaume: Le gnomon est utilisé depuis l’antiquité. C’est un outil astronomique pour suivre le mouvement du soleil.
L’heure peut se déterminer soit en fonction de la longueur de l’ombre soit en fonction de son orientation.

 Le cadran solaire:
- My: Le cadran solaire est le descendant du gnomon.
Un cadran solaire est un instrument qui indique le temps solaire par le déplacement de l'ombre d'un objet sur la table du cadran.
Il est associé à un ensemble de graduations tracées sur cette surface. La table est généralement plane.
- Julia: Le déplacement de l'ombre au cours de la journée est lié au déplacement du Soleil dans le ciel.
Le cadran solaire ne fonctionne que grâce au soleil par conséquent la nuit il ne peut pas « marcher » d’où l’invention du nocturlabe.

 Le nocturlabe:
- Till: Le nocturlabe est un instrument qui remplace le cadran solaire pour mesurer les heures de la nuit.
Celui-ci utilise la propriété qu'ont les étoiles de décrire chaque jour un tour complet autour de l’étoile polaire, tour dont on ne voit que la partie nocturne.
- Guillaume: Pour cela, on repère une étoile par son éclat ou sa

en relation

  • Efef
    336 mots | 2 pages
  • Efefefef efef
    1163 mots | 5 pages
  • Excelsior
    271 mots | 2 pages
  • Exposé sur l'albatros de baudelaire
    659 mots | 3 pages
  • Der schwierige
    601 mots | 3 pages
  • Demain des l'aube
    407 mots | 2 pages
  • Le parnasse
    634 mots | 3 pages
  • A une passante baudelaire
    780 mots | 4 pages
  • L’odelette "dans une allée du luxembourg" de gérard de nerval
    745 mots | 3 pages
  • Sonnet
    972 mots | 4 pages