Eglises et vie religieuse sous la 3ème république ( ébauche de disserte)

Pages: 5 (1143 mots) Publié le: 22 mars 2012
Histoire : Dissertation
Sujet : « Les églises et la vie religieuse des débuts de la 3ème république  (vers 1870-vers1914)


Au début du 19ème siècle, la France est un pays encore bien basé sur une domination de l’importance religieuse. Cependant, l’apparition de la troisième république et de ses reformes sociales marquent le début de l’essor de l’effacement religieux de part le détachementtotal de l’église et de l’état en 1905. Ceci modifie donc entièrement l’organisation de la religion au sein de la société. En outre, on peut distinguer deux lignées différentes de religieux: les chrétiens catholiques et protestants (majoritaires à 98 pourcents) et les juifs malgré la montée en puissance de l’antisémitisme avec notamment l’affaire Dreyfus. Nous pouvons donc comprendre que l’étatdésire complètement se détacher de l’église ce qui se traduit par une volonté d’annihilation progressive établie grâce à l’instauration de plusieurs lois réprimandant différents actes religieux et formatant l’esprit des français au profit du pouvoir politique. Par ailleurs, la troisième république transforme la France, de par ses idéologies, en pays antisémite. Une phobie juive commence en effet às’instaurer au sein des esprits qui se tournent vers un gouvernement de droite, propageant une domination de la race blanche et une idéologie nationaliste
De ce fait nous pouvons nous interroger sur les difficultés supportées par ces deux camps religieux des années 1870 à 1914 mais également sur l’écrasement général de l’église par le monde politique.
Dans un premier temps nous nous focaliserons doncsur la destruction progressive de la chrétienté en France des années 1870 à 1914, puis dans une seconde partie nous évoquerons la question juive au sein de la troisième république.


La troisième république marque fortement l’histoire religieuse de la France de par son mouvement anticlérical désireux d’exterminer toutes les congrégations religieuses. Il reste cependant assez tolérant avec leclergé dit séculier (c’est à dire ne pratiquant pas dans une abbaye et vivant parmi les laïcs). De ce fait, en mars 1880, Charles de Freycinet et Jules Ferry signent deux décrets : Le premier servant tout simplement à expulser tous les Jésuites de France et le second ordonnant à toutes les autres congrégations non autorisées de se mettre en règle en trois mois maximum si elles ne veulent pas êtredissoutes et dispersées. De ce fait, plusieurs congrégations (telles que les capucins ou encore les franciscains) se voient expulsées de la France. Par ailleurs, malgré la fermeture de plusieurs couvents dominicains, les religieux du monastère de la Grande Chartreuse ne s’en inquiètent en rien car tous les mouvements politiques restent essentiellement concentrés sur Paris.
En juillet 1901,plusieurs nouvelles lois sont créées et ont pour buts non seulement de prohiber la création de toute nouvelle congrégation non autorisée par la loi, mais en plus d’interdire aux membres de ces groupes d’engeigner leurs pratiques religieuses. Le Vatican dénonce alors l’injustice et la non tolérance de ces nouvelles mesures mais laisse cependant le choix aux congrégations de rendre ou non un dossier dedemande d’autorisation.
En 1902, la gauche remporte les élections législatives et Emile Combes est propulsé au pouvoir. Cependant, étant l’allié de Jaurès et des socialistes, il adopte une politique stricte vis à vis de la vie religieuse et afin d’anéantir toutes les congrégations, il fait refuser toutes les demandes dans l’idée de permettre une laïcisation totale au sein du pays. Les moines de laGrande Chartreuse sont alors expulsés de leur monastère et la politique française devient un réel danger pour tous les croyants qui se retrouvent désormais dans l’obligation de se cacher pour pratiquer sous peine de sanctions draconiennes (lourdes amendes voire prison).
En 1904, ces répressions religieuses atteignent leur paroxysme avec l’interdiction légale d’enseigner la religion à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le president sous la 3eme république
  • Le présidet de la république sous la 3ème républiqu
  • Les paysans sous la 3ème république
  • La vie sous la ive république
  • Chronologie de la france sous la 3eme republique
  • Le pouvoir du président sous la 3ème république.
  • Presse et pouvoir sous la 3ème république
  • Le parlement sous la 3ème et 4ème république

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !