Emile zola

571 mots 3 pages
A l'issue des "Les Rougon-Macquart", Zola veut montrer qu'il ne sait pas uniquement peindre les tares de la société. Séduit par les idées socialistes, il souhaite proposer des remèdes sous la forme d'une vision prophétique du devenir de l'homme dans ses "Quatre Evangiles : "Fécondité", "Travail", "Vérité". Le quatrième, "Justice", vient d'être commencé, lorsqu'il meurt "accidentellement" asphyxié dans son appartement.
Non, Thérèse Raquin n'appartient pas à ce cycle de romans.
Thérèse Raquin est le troisième roman de l'écrivain français Émile Zola publié en 1867. L'auteur en tirera lui-même une pièce de théâtre en 1873. Le roman fait connaître l'écrivain au public parisien et présente déjà les caractéristiques du naturalisme développé plus tard dans le cycle des Rougon-Macquart.

3) Le naturalisme est un mouvement littéraire international apparu dans les dernières décennies du XIXe siècle (1868). Les naturalistes introduisirent dans leurs romans des descriptions scientifiques et objectives des réalités humaines : ces auteurs montraient la société telle qu’elle était, aucun sujet n’était tabou. Ce mouvement, né de l’influence des sciences, de la médecine expérimentale et des débuts de la psychiatrie, a été en partie créé par Émile Zola, qui en devint le chef de file. Le naturalisme prolonge, en l’exacerbant, le réalisme littéraire.
Le Roman expérimental (1880) est l'œuvre dans laquelle il théorise le naturalisme.
Grands principes de ce mouvement :
- Représenter la société dans tous ses aspects, la diversité des milieux qui la composent
- S'appuyer sur une démarche scientifique. Au XVIè siècle, le mot désigne un scientifique qui travaille sur les sciences naturelles (biologiste). Zola admirait Darwin, un biologiste anglais qui soutenait la thèse de la théorie biologique de l'évolution naturelle des espèces (sélection naturelle : la nature favorise les êtres dotés d'un bon patrimoine génétique). Zola élabore la théorie du Roman expérimental à partir du livre

en relation

  • Emile zola
    488 mots | 2 pages
  • Emile zola
    1785 mots | 8 pages
  • emile zola
    1031 mots | 5 pages
  • Emile zola
    1315 mots | 6 pages
  • Emile Zola
    2374 mots | 10 pages
  • Emile zola
    299 mots | 2 pages
  • Emile zola
    318 mots | 2 pages
  • Zola"le premier homme qui passe est un héros suffisant"
    1177 mots | 5 pages
  • La littérature peut elle-être mise au service de la science?
    716 mots | 3 pages
  • rougon macquart
    291 mots | 2 pages