Enseignement de la vertu

803 mots 4 pages
Antoine Pignat-Coulombe 18/11/12

L’enseignement de la vertu

La vertu est un principe de l’homme qui introduit plusieurs qualités comme la justice, qui est probablement la plus importante, ainsi que le courage, la sagesse, la tempérance, etc. De cette façon, l’individu possédant tous ces principes vertueux agit bien. En effet, agir bien implique la capacité d’un individu de connaitre le principe de la justice à l’aide de laquelle il saura distinguer ce qui est juste de ce qui est injuste. Par contre, celui qui agit de mauvaise façon comporte majoritairement des vices comme l’injustice, la lâcheté, le mensonge, l’intempérance, etc. Celui qui agit mal est par conséquent souvent une personne qui vit dans l’erreur, qui ne sait pas distinguer le bien du mal et qui ne possède aucune connaissance de la justice. Il est donc possible d’affirmer qu’une personne vertueuse connait tous les biens et tous les maux. Effectivement, c’est en possédant le savoir de la justice qu’on peut savoir ce qui est bien et de ce qui est mal que nous agissons vertueusement, car quelqu’un qui ne connait pas ce qui est bien est dans l’impossibilité logique d’être une personne vertueuse. D’un autre côté, la vertu ne sort pas de l’ordinaire, plusieurs se questionnent comment elle est apparue. Mais, est-ce que la vertu peut s’enseigner? Certains affirmeront que la vertu nait d’elle-même, qu’elle est un don de la nature. Par contre, la vertu peut s’enseigner. D’abord, elle s’enseigne par le fait qu’on condamne un individu afin qu’il ne reproduise plus les mêmes erreurs du passé. Puis, la vertu s’acquiert par la transmission de l’éducation dès la naissance.
Tout d’abord, on utilise le pouvoir de la punition pour apprendre à un individu d’être vertueux. En effet, nous le condamnons pour éviter qu’il refasse la même erreur dans le futur, donc en faisant cela, nous lui apprenons ce qu’est la justice à travers la

en relation

  • enseigner la vertu
    305 mots | 2 pages
  • Pantagruel
    843 mots | 4 pages
  • Lettre de gargantua, rabelais
    499 mots | 2 pages
  • Etude du mythe du protagoras
    1838 mots | 8 pages
  • Commentaire rabelais - gargantua
    893 mots | 4 pages
  • MENON
    1303 mots | 6 pages
  • Le moine qui vendit sa Ferrari - Analyse et résumé
    1133 mots | 5 pages
  • Menon
    520 mots | 3 pages
  • Résumé du Ménon de Platon - Au fil du texte
    2598 mots | 11 pages
  • Gargantua : lettre a son fils chapitre 8
    1515 mots | 7 pages