Epistemologie

1408 mots 6 pages
L’EPISTEMOLOGIE

Son étymologie nous donne les définitions suivantes : épistème qui signifie connaissance et savoir ; logos qui désigne discours et savoir. On doit comprendre qu’il s’agit de quelque chose de scientifique ou qui l’est devenu. On peut alors évoquer la notion de discours sur la science, et plus encore la notion de réflexion sur les sciences, leurs statuts, leurs limites et leur rapport à l'homme.

Nous pouvons avec elle étudier les évolutions du savoir et des connaissances ainsi que les interprétations faites par leurs observateurs au fil du temps. Cela passe par toute une série de questionnements et d'interrogations sur la façon dont nous percevons les choses et les connaissances que nous acquérons. Cela passe aussi par une étude de la façon dont nous pensons et réfléchissons (« phénoménologie de la conscience » par exemple) afin de voir quel son les biais manifestes et usuels qui induisent des erreurs dans la validation des connaissances anciennes.

L'épistémologie permet ainsi d’œuvrer en matière d'Histoire, histoire de la science et des idéologies, afin de repérer dans le passé les erreurs de jugements, les aprioris manifestes a l'élaboration de théories nouvelles. Il y a tout un travail sur l'évaluation des paradigmes scientifiques et philosophiques car l'histoire des sciences est intimement liée à l'histoire des sociétés et des civilisations. D'abord confondue avec l'investigation philosophique, dans l'Antiquité, puis religieuse, du Moyen Âge jusqu'au Siècle des Lumières, la science possède une histoire complexe. De manière générale, l'histoire des sciences n'est ni linéaire, ni réductible aux schémas causaux simplistes. L'épistémologue Thomas Samuel Kuhn parle ainsi des « paradigmes de la science » comme des renversements de représentations tout au long de l'histoire des sciences, de même, et également, entre les institutions scientifiques, les conceptions de la science, ou celle des disciplines. Les mythes grecs expliquaient par exemple

en relation

  • Épistémologie
    4531 mots | 19 pages
  • Epistémologie
    4639 mots | 19 pages
  • Epistemologie
    4764 mots | 20 pages
  • Epistémologie
    4659 mots | 19 pages
  • Epistémologie
    989 mots | 4 pages
  • Epistemologie
    319 mots | 2 pages
  • Epistémologie
    1151 mots | 5 pages
  • épistémologie
    988 mots | 4 pages
  • Epistémologie
    23569 mots | 95 pages
  • Épistémologie
    3969 mots | 16 pages