Ethique

2900 mots 12 pages
Ethique

La morale c’est agir parce qu’on doit faire comme ca, c’est une loi universelle. C’est le vivre ensemble. Faire ce qui est juste. Comportement qui ne nuis pas aux autres.
Dans tous les secteurs de notre vie sociale et notamment dans le secteur de la communication, il y a un retour depuis quelque temps à des questionnements nouveaux dans lequel on voit apparaitre des notions : responsabilité, éthique.
On parle de retour car depuis le 18ème la notion de moral avait disparu des discours, la morale était considérée comme une notion négative. Entre le discours et les actes il y avait bcp de décalage. La morale négative. A partir des années 60, c’était une attaque. Tout autour de cette notion, c’est transformé en notion négative et la morale était : donneur de leçon, et tous les donneurs de leçon (prof, politique, religieux) était perçu comme quelque chose qui ne plaisait plus. Vu le discrédit de cette doctrine, on a supprimé les cours de morale, d’instruction civique. La morale en tant que tel à disparu des discours => Phase de démoralisation : on refusait que ce discours là passe par les autres, on était opposé au symbole de l’autorité, il y avait un vrai discrédit de ces discours moralistes.
Donc a partir des années 60, intolérance à la morale qui c’est développé dans notre société.
Donc à la place on a enseigné autre chose : ce sont les droits de l’homme. On c’est détourné de la morale pour ce concentré sur les droits de l’homme qui sont devenus les repères de notre société moderne. On parle d’une époque ou se qui avait une certaine autorité, leur propre parole étai dévalué : on remettait en doute l’autorité des profs, des parents, des religieux. En revanche on se passionné pour de grande cause : les droit de l’homme.
On est dans une période de démoralisation. Notre vie sociale est régie par des grandes causes auxquels aux s’accroche. On a plutôt tendance depuis les années 60 à se projeter dans des grandes causes.
Conséquences de la

en relation

  • Ethique
    1284 mots | 6 pages
  • Ethique
    19436 mots | 78 pages
  • Ethique
    495 mots | 2 pages
  • Ethique
    1067 mots | 5 pages
  • Ethique
    886 mots | 4 pages
  • Ethique
    1446 mots | 6 pages
  • Éthique
    5990 mots | 24 pages
  • L ethique
    959 mots | 4 pages
  • Ethiques
    763 mots | 4 pages
  • Ethique
    1830 mots | 8 pages