Etre vivant c'est être fait de mémoire. si un homme n'est pas fait de mémoire il n'est fait de rien.

1725 mots 7 pages
Etre vivant, c’est être fait de mémoire. Si un homme n’est pas fait de mémoire. Il n’est fait de rien.

Passé, présent, futur. Trois mots. Trois temps. On ne peut plus changer le premier, on ne se rend pas compte que le deuxième passe, on en peut pas prévoir le troisième. Et aujourd’hui, c’est pourtant bien à ce dernier que l’on pense quand on fait quoique ce soit. On veut absolument « réussir » notre futur. Quant au passé, on ne voit en lui que nos erreurs. On se dit presque tous les jours : « Et si j’avais fait cela… et si, et si ? » On a souvent pour notre passé deux choses : des regrets et des remords. Pourtant il ne faudrait pas oublier qu’aujourd’hui est le résultat d’hier et demain est le résultat d’aujourd’hui. Notre passé regorge de trésors : des joies, des fiertés, du bonheur, mais aussi de la tristesse, des êtres disparus, des peurs, des pleurs. « Etre vivant, c’est être fait de mémoire. Si un homme n’est pas fait de mémoire, il n’est fait de rien ». Philip Roth, écrivain du XXème, semble s’être rendu compte de l’importance que revêt le passé pour nous, êtres humains. Mais en quoi avoir une mémoire fait-il de nous des êtres vivants ? Et même avant tout qu’est-ce que la mémoire ?

Ce qui fait qu’on se rappelle. Oui, mais encore ? Tous nos souvenirs. Oui mais encore ? ... Les scientifiques, eux, nous diront que c’est une aptitude ou une capacité à enregistrer, archiver et à réutiliser des informations. Alors oui, scientifiquement, ils ont totalement raison, mais, au fond, la mémoire c’est tellement plus. On se définit en tant qu’animaux pensants. Cet adjectif marque le fossé qui nous sépare des animaux. Nous avons cette capacité de penser qu’ils n’ont pas, ou en tout cas, pas comme nous. Mais il faudrait ne pas oublier une chose très importante : sans la mémoire on ne penserait pas. Pour penser, il nous faut une base sur laquelle fonder notre réflexion. Et d’où pourrait-elle bien venir cette base? De la mémoire, purement et simplement. Imaginez un

en relation

  • Generations
    22265 mots | 90 pages
  • kant lhomme nu
    2086 mots | 9 pages
  • Regis debray
    2407 mots | 10 pages
  • Un homme sans mémoire peut-il être libre?
    2328 mots | 10 pages
  • dissertation: l'existence est-ce la simple vie ?
    2364 mots | 10 pages
  • L'homme est t'il un animal
    1567 mots | 7 pages
  • Dissertation albert camus
    3558 mots | 15 pages
  • Litté
    3312 mots | 14 pages
  • Exister est ce simplement vivre?
    1225 mots | 5 pages
  • J. locke
    10527 mots | 43 pages