Etude de la contribution des assimilats de la tige à l’adaptation du blé dur (triticum durum desf.) aux stress abiotiques sous climat méditerranéen

Pages: 20 (4931 mots) Publié le: 14 mars 2013
Introduction

La sélection du blé dur (Triticum durum Desf.) des régions à fortes contraintes hydriques et thermiques a fait peu de progrès du point de vue amélioration du rendement en grain et de l'adaptation à l'environnement. Les difficultés résident dans l'identification et la caractérisation des paramètres liés à la résistance aux contraintes climatiques. Cette caractérisation est leplus souvent faite à travers l'observation et la quantification d'une multitude de caractères mesurables sur la plante dont le rendement en grain qui détermine le choix d’un cultivar donné par l’utilisateur (Richards et al., 1997).
La caractérisation des mécanismes qui contrôlent la tolérance aux stress et leurs liaisons avec l’adaptation au milieu constitue l’axe de recherche le plusd’actualité. Parmi les mécanismes qui permettent à la plante de minimiser la baisse de rendement en grain sous stress abiotiques, le transfert des sucres solubles stockés dans le pédoncule de l’épi est souvent rapporté (Housley et al., 1982, Triboi et al., 1985, Siddique et al., 1990).
Plusieurs études ont, en effet, attiré l'attention sur l'importance de l'assimilation de la pré-anthèse dans ladétermination du rendement en grain et de la biomasse aérienne accumulée au stade épiaison (Siddique et al., 1989 et 1990). Le remplissage du grain est conditionné par l'assimilation post-anthèse, par la translocation des assimilats produits et stockés avant anthèse et par le degré de la respiration au cours du remplissage (Balkema-Boomstra, 1988).
Le transfert des assimilats produitsavant l'anthèse a été étudié sur orge par Gallagher et al., (1976) et sur blé tendre par Austin et al. (1980) et Triboi et al., (1985). Housley et al., (1982) trouvent que la contribution des assimilats de la pré-anthèse au rendement variait de 10 à 70% selon l’environnement de production.
Cette contribution est relativement plus importante sous stress qui limitent surtout l'assimilationpost-anthèse. Daniels et Alcook, (1982) rapportent que la rémobilisation des réserves stockées est surtout plus présente dans les environnements qui se caractérisent par de faibles rendements en grain. Blum (1996) mentionnent que le poids des carbonates solubles au stade anthèse est le meilleur prédicateur du nombre de grains produit par unité de surface que la biomasse accumulée à ce stade. Laprésente contribution se propose d’étudier la contribution des hydrates de carbone stockés dans la tige au rendement et à l’adaptation du blé dur ( Triticum durum Desf.) sous climat méditerranéen.
Chapitre I- Revue bibliographique
1- La culture du blé dur
Le développement de la culture de blé dur (Triticum durum Desf.), en Afrique est assez récent. Il a été initié à partir de l’Egypte oùcette culture fut introduite par les Persans vers l’an 611 à 622 avant J.C. De l’Egypte le blé dur s’est propagé vers l’Afrique du Nord et puis vers l’Espagne en 718 après J.C. (Laumont et Erroux, 1961).
Quoique le blé dur soit cultivé dans diverses régions du monde, il reste cependant concentré dans le nord de l'Amérique (Dakota, Manitoba) et le pourtour du bassin méditerranéen, où ilest conduit sous régime pluvial. Un tiers des superficies mondiales emblavées est mis en place dans cinq pays qui sont le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, la Syrie et la Turquie (Tableau 1).


Tableau -1- Moyennes des superficies, rendement et production de blé dur de quelques pays producteurs (Belaid, 2000).
Pays Superficies (103 ha) Rendement ( t/ha) Production (103t)
Période77/86 87/96 77/86 87/96 77/86 87/96
Algérie 1135 1077 0.67 0.90 738 977
Maroc 1211 1127 1.07 1.29 1286 1482
Syrie 834 694 0.97 2.47 821 1824
Tunisie 800 663 0.81 1.23 647 887
Turquie 2932 2955 1.78 1.52 5236 4500
USA 1511 1242 2.07 2.07 3114 2559
Canada 1446 2067 1.70 1.94 2462 3931
Italie 1686 1660 2.04 2.49 3474 4090
Espagne 116 407 2.05 2.27 245 800
Grèce 294 571 2.21 2.58 663...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Sénescence des feuilles du blé sous l'effet de stress hydrique
  • Blé dur
  • La contribution de la logistique à l'intégration des sous-traitants
  • TP1 : Etude de l'adaptation du corps humain à l'effort.
  • Filie re ble dur
  • Psychologie
  • Etude de la sénescence chez le blé
  • l'adaptation du coeur à l'effort

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !