Etude d'une oeuvre : Sartre, L'existentialisme est un humanisme

1179 mots 5 pages
Jean-Paul SARTRE : L’Existentialisme est un humanisme (1946)

Introduction à l’existentialisme sartrien

1. Les racines

La réflexion de Sartre s'est nourrie d'influences complexes et souvent contradictoires :

• d'abord celle de la philosophie allemande : il faut mentionner ici Hegel (tout particulièrement avec sa dialectique), Marx (théorie du travail humain et de l'histoire), Husserl (idée d'intentionnalité ) et Heidegger (sa notion de Dasein, d'être-dans-le-monde, influencera Sartre qui, néanmoins, se séparera de lui par son humanisme) ;

• mais Sartre hérite également de la philosophie de Descartes : le cogito transparent à lui même est au centre de sa réflexion ;

• enfin, il faut mentionner l'influence sur Sartre du philosophe danois Sören Kierkegaard, influence paradoxale puisque Kierkegaard fut violemment anti-hégélien.

2 – Les thèmes essentiels

1°) – La contingence

Tout commence chez Sartre par le malaise diffus qui s’empare du héros de La Nausée (1938), Antoine Roquentin, quand il découvre dans le pluvieux ennui de Bouville que les choses qui l’entourent n’ont aucune raison d’être et que lui-même est « de trop ». Rien, absolument rien, ne justifie l’existence. Ce qui existe est certes là, mais aurait pu tout aussi bien ne pas être. Tout est donc contingent : « L’essentiel, c’est la contingence. Je veux dire que par définition, l’existence n’est pas la nécessité. Tout est gratuit, ce jardin, cette ville et moi-même » (La Nausée).

2°) – L’existence précède l’essence

Les philosophes classiques plaçaient l’essence avant l’existence. Sartre, au contraire, postule le primat de l’existence sur l’essence : « L’homme existe d’abord, se rencontre, surgit dans le monde et il se définit après » (L’existentialisme est un humanisme). Contrairement aux choses, dont l’essence précède l’existence, l’homme naît, vit et se développe seul, sans qu’une essence ou qu’une nature quelconque ne lui impose un modèle à suivre, un

en relation

  • Sartre
    4615 mots | 19 pages
  • Deux écrivains européens: étude comparée
    3784 mots | 16 pages
  • La Nausée - Fiche de lecture
    2376 mots | 10 pages
  • Fiche de lecture l existentialisme est il un humanisme
    2497 mots | 10 pages
  • Existentialisme
    12447 mots | 50 pages
  • Philo
    4461 mots | 18 pages
  • Jean paul de sartre
    8200 mots | 33 pages
  • Sartre
    9869 mots | 40 pages
  • jean paul sartre
    6764 mots | 28 pages
  • Huis clos
    1436 mots | 6 pages