Evolution des entreprises au 18ème siecle

Pages: 29 (7178 mots) Publié le: 22 août 2011
Parmi les nombreux types d'unités productives, qui existaient dans l'industrie, dans le commerce des marchandises ou de l'argent au XVIIIe siècle, certaines peuvent à juste titre être qualifiées du terme moderne « d'entreprises », alors que pour d'autres ce serait un abus de langage. Ainsi l'artisan qui travaillait chez lui, qui employait tout au plus quelques aides ou compagnons domiciliéssouvent à son foyer et qui vendait sa production sur un marché local n'était pas un chef d'entreprise. En effet, on ne peut parler d'entreprise lorsque ne sont pas réunis, même de manière embryonnaire, quatre types d'activités interdépendantes : la gestion d'une production, même immatérielle, celle d'une main-d'oeuvre, celle d'une commercialisation ou, plus généralement, la gestion des relations avecun marché de produits sur lequel l'entreprise doit savoir adapter ses rapports avec sa clientèle et avec ses concurrents, et enfin la gestion de problèmes de financement. L'entrepreneur est un agent économique qui prend des décisions en fonction des contraintes définies à ces quatre niveaux. De fait, plusieurs formes d'entreprises existaient et coexistaient déjà au XVIIIe siècle, parce qu'ellesconstituaient des formes d'adaptation à des données plus complexes, en particulier à l'évolution de la nature des marchés de produits.
Concurrence et consommation
Selon que la concurrence entre les producteurs se faisait plutôt par la qualité ou plutôt par le prix des produits, la forme d'organisation de la production la plus efficace était l'artisanat ou bien ce que l'on pourrait déjà nommer sansanachronisme des entreprise industrielles. Au XVII siècle, les marchés de produits étaient en général caractérisés par des demandes inélastiques (voir ci-contre) par rapport aux prix, car ils tendaient à se bipolariser entre deux segments de marchés étanches : des marchés populaires et des marchés de produits de luxe. | |
Les premiers, très rigides du fait des faibles pouvoirs d'achat de lamajorité de la population dont les budgets étaient dominés par les dépenses alimentaires, étaient couverts par de très nombreux producteurs locaux; la concurrence n'existait guère, car la plupart des acheteurs potentiels n'avaient pas le choix entre plusieurs circuits de vente; la faiblesse des réseaux de commercialisation et les coûts élevés du transport des marchandises assuraient un quasi monopoleaux producteurs les plus proches, c'est-à-dire des artisans. Les produits de luxe en revanche étaient les seuls qui pouvaient donner lieu à des marchés vastes géographiquement, car ils pouvaient supporter l'augmentation de prix due aux coûts de transport.  Aussi l'activité entrepreneuriale qui cherche à combiner au mieux des facteurs de production (capitaux, travail, technologies) en fonction desmarchés de facteurs et de produits ne put-elle naître que lorsque apparurent peu à peu des marchés plus vastes, plus homogènes et suffisamment élastiques par rapport au prix pour que fût encouragée la recherche de meilleures combinaisons productives et de meilleures organisations du travail et de la commercialisation. Au XVIIIe siècle apparut l'idée du rapport qualité-prix. Cette révolution dumarché, qui, alors qu'il n'y avait auparavant que des acheteurs, faisait apparaître des «consommateurs», commença à se manifester dans la Grande-Bretagne du dernier quart du XVIIe siècle. Elle se développa au cours du siècle suivant, surtout dans sa seconde moitié, en Grande-Bretagne, dans ses Treize Colonies américaines, et dans une moindre mesure en France. Elle s'appuyait, en Grande-Bretagne, surun marché de classes moyennes et même sur un marché de classes populaires, qui, si peu qu'ils aient pu accéder à la consommation, représentaient de par leur nombre un important débouché. A cela s'ajoutaient les demandes de marchés lointains comme ceux des économies coloniales américaines. Pour produire davantage, profiter de ces marchés plus vastes et améliorer leurs parts de marchés en faisant...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Sur le 18eme siecle
  • Le 18eme siecle
  • Le 18ème siecle
  • 18eme siecle
  • Le 18ème siècle
  • Le 18eme siecle
  • Le 18éme siécle
  • 18Eme siecle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !