Existe t-il une culture universelle?

668 mots 3 pages
Introduction1
La révolution française de 1789 met fin à la monarchie et inaugure le régime de la République.
La connaissance historique semble ainsi résider dans le recensement des faits politiques et sociaux passés et dans leur mise en ordre chronologique. Comme telle, elle ne suppose rien d’autre que le recours à une mémoire collective, recueillie par l’historien dans des documents et témoignages du passé.
Pourtant, si la mémoire consiste bien à situer un événement dans le temps, à le reconnaître comme passé et à le conserver, elle n’est pas nécessairement fidèle à l’événement lui-même, ne le restitue jamais tel qu’il s’est produit – tout particulièrement lorsqu’il s’agit d’une mémoire “ héritée ”. Or l’historien vise à recomposer l’histoire avec le plus d’objectivité possible.
En outre, les faits historiques ne se succèdent pas au hasard mais selon un lien causal qu’il appartient à l’historien de retrouver à travers une mémoire collective mais aussi par sa propre raison.
D’où le problème : l’histoire peut-elle être ramenée à une suite de faits dont il suffirait de conserver la mémoire ou bien l’historien doit-il développer un point de vue rationnel sur l’histoire ?
1. Les titres en gras servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.
1. Oui, la mémoire suffit à l’historien
A. Le passé historique est donné dans des documents et témoignages qui constituent la mémoire collective
L’histoire est celle des faits sociaux passés, c’est-à-dire des faits intéressants une collectivité, mettant en jeu le destin d’un groupe. Le rôle de l’historien consiste alors à dater et situer ces faits, donc à les saisir dans leur individualité pour les ordonner ensuite chronologiquement : voilà pourquoi l’histoire constitue une connaissance d’un genre particulier – connaissance non scientifique reposant sur la mémoire de faits rigoureusement singuliers, tels que, par exemple, la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789.
La méthode

en relation

  • Existe-il une culture universelle?
    1472 mots | 6 pages
  • On A Coutume De Dire Que La Diversit S
    1634 mots | 7 pages
  • Le mythe de la langue univercelle
    2909 mots | 12 pages
  • Synthèse rire et culture
    1086 mots | 5 pages
  • dissertation humain
    1937 mots | 8 pages
  • Qu'est-ce que l'Homme ?
    1818 mots | 8 pages
  • Philosophie hégélienne
    3402 mots | 14 pages
  • Le droit est-il un droit?
    950 mots | 4 pages
  • A quoi reconnaît-on l'humanité en chaque homme ?
    1576 mots | 7 pages
  • Existe-t-il une nature de l’homme
    853 mots | 4 pages