Explication de texte philosophie, sénèque la vie heureuse

1246 mots 5 pages
Sénèque, grand philosophe stoïcien romain né en 4 avant JC, et mort en 65 après JC est l’auteur de La Vie heureuse. Il appartient au courant du stoïcisme impérial, ou nouveau stoïcisme tout comme Épictète ou Marc Aurèle. Cette doctrine incite à la pratique de méditations menant à vivre en accord avec la nature et la raison pour atteindre le bonheur et la sagesse.
Dans cet extrait issu de La Vie heureuse, Sénèque crée un dialogue imaginaire avec un interlocuteur fictif. Il cherche à nous expliquer la conduite de l’homme vers le bonheur et la vertu. En effet, selon lui le plaisir et le bonheur ne sont pas forcément liés; la nature contribue au bonheur car il faut faire abstraction des éléments superflus pour se connaître soi-même, s’épanouir et donc être heureux.
Dans un premier temps, Sénèque va commencer par une constatation: il va nous parler du plaisir chez les bons et les mauvais pour ensuite les confronter aux anciens qui eux ne s’attachent qu’à la nature et non au superflu pour être heureux. Puis, Sénèque va développer en définissant ce que devrait être les priorités chez l’homme à la conquête du bonheur : il devrait privilégier la nature incorruptible aux « objets étrangers » pour faire en sorte d’être « l’artisan de sa vie », c’est-à-dire, de se forger soi même une personnalité, sans artifices, dont il pourrait être fier et confiant.
Enfin, il conclue avec la rare grandeur que dégagera cette homme. On parlera ensuite du stoïcisme puis on se demandera ce que serait la vertu confondue au plaisir en alliant nature et matérialisme?

Sénèque commence son texte avec une question : « Vient-on m'objecter que chez les bons, comme chez les méchants, le plaisir existe? ». Elle implique deux opposés; le bien et le mal, qui est un sujet essentiel en philosophie. En effet, on comprend vite que dans les deux cas, chacun ressent du plaisir, que ce soit pour faire le bien ou le mal; les « hommes honnêtes » seront satisfaits d’accomplir de belles tâches et de rendre

en relation

  • Comparaison des maximes de la morale provisoire de descartes avec ses préceptes dictés dans sa lettre du 4 août 1645 à elisabeth
    3539 mots | 15 pages
  • Philo moderne Descartes
    14213 mots | 57 pages
  • Lettre à ménecée - epicure
    3393 mots | 14 pages
  • su00E9q argumentation 2015
    15574 mots | 63 pages
  • Le plaisir épicurien
    30419 mots | 122 pages
  • Le Bonheur
    7640 mots | 31 pages
  • MONTAIGNE
    2457 mots | 10 pages
  • Montaigne
    2459 mots | 10 pages
  • GP Phedre Racine
    17478 mots | 70 pages
  • La vie
    63550 mots | 255 pages