exposé sur chant d'ombre

Pages: 9 (2127 mots) Publié le: 8 janvier 2015

INTRODUCTION

Le poète et humaniste sénégalais Léopold Sédar Senghor (1906-2001) premier président du Sénégal joue un rôle essentiel dans le développement d’une conscience et d’une identité négro-africaine. L’un des pionniers de la « négritude » avec Césaire, il donne à la poésie africaine une universalité humaine assimilant et louant l’originalité spirituelle. Sa poésie souventsymboliste s’inspire du chant incantatoire dont les mots et les rythmes se lient à la pensée et au corps. Premier africain élu à l’Académie française, sa voix poétique manifeste l’espoir de créer une civilisation de l’universel unissant les traditions et délaissant les différences au profit d’un métissage culturel. Au cours de notre exposé nous essayerons de le présenter en montrant sa particularité.

I.BIOGRAPHIE DE LEOPOLD SEDAR SENGHOR

1. Son enfance (1906 - 1928)
Léopold Sédar Senghor naît le 9 octobre 1906 à Joal, petite ville côtière située au sud de Dakar, Sénégal. Son père, Basile Diogoye Senghor, est un commerçant catholique aisé appartenant à l'aristocratie sérère du Sénégal. Originaire de Djilor, sa mère, Gnilane Ndiémé Bakhoum (?-1948), que Senghor appelle dans Élégies « Nyilanela douce », appartient à l'ethnie sérère et à la lignée Tabor mais a des origines Peules. C'est la troisième épouse de Basile Diogoye Senghor, dont elle aura six enfants dont deux garçons. Les deux branches de sa famille appartiennent à la noblesse Sérère, les Guelwar. Le prénom sérère Sédar signifie « qu’on ne peut humilier ». Son prénom catholique « Léopold » lui fut donné par son père ensouvenir de Léopold Angrand, riche commerçant mulâtre ami et employeur ponctuel de son père. Avant son baptême, Sédar Gnilane (il était alors d'usage que le prénom du fils fût accompagné de celui de sa mère), futur Léopold, passe les premières années de sa vie chez sa famille maternelle, les Bakhoum. Puis de retour chez son père, le jeune Léopold fréquente plus tard la mission catholique de Joal (auprèsdu Père Dubois) où il apprend le catéchisme et les premiers rudiments de la langue française. Senghor commence ses études au Sénégal, d'abord chez les Pères Spiritains à Ngazobil pendant six ans, puis à Dakar au collège-séminaire François Libermann et au cours secondaire de la rue Vincens, qui s'appellera plus tard le lycée Van-Vollenhoven et aujourd'hui lycée Lamine Guèye. Il est déjà passionnéde littérature française. Bon élève, il réussit le baccalauréat, notamment grâce au français et au latin. Le directeur du lycée et ses professeurs recommandent d'envoyer Senghor poursuivre ses études en France. Il obtient une demi-bourse de l'administration coloniale et quitte pour la première fois le Sénégal à l'âge de 22 ans.
2. Les années d’errance (1928)
Senghor arrive en France en 1928.Cela marque le début de « seize années d’errance », selon ses dires. Il est tout d'abord étudiant à la Sorbonne, mais très vite, découragé, il entre, grâce à l'aide du député du Sénégal Blaise Diagne, au lycée Louis-le-Grand où il prépare le concours d'entrée à l'École normale supérieure. À Louis-le-Grand, il côtoie Paul Guth, Henri Queffélec, Robert Verdier et Georges Pompidou, avec qui il se lied'amitié. Il y rencontre également Aimé Césaire pour la toute première fois.
3. L’homme d'État

a. Dans la France coloniale (1945 - 1960)
Au lendemain de la guerre, il devient communiste. Il reprend la chaire de linguistique à l’École nationale de la France d'outre-mer qu'il occupera jusqu'à l'indépendance du Sénégal en 1960. Au cours d'un de ses voyages de recherche sur la poésie sérère auSénégal, le chef de file local des socialistes, Lamine Guèye lui propose d'être candidat à la députation. Senghor accepte et est élu député de la circonscription Sénégal-Mauritanie à l'Assemblée nationale française où les colonies viennent d'obtenir le droit d'être représentées. Il se démarqua de Lamine Gueye au sujet de la grève des cheminots de la ligne Dakar-Niger. Ce dernier vote contre car le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Exposé sur chants d'ombres
  • Exposé sur chant d'ombre de leopold sedar senghor
  • Chant d'ombre
  • Chants d'ombre
  • Chant D'ombre
  • chants d'ombres
  • Chant d'ombre
  • Chants d'ombre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !