Exposé sur les biens publics mondiaux

Pages: 23 (5628 mots) Publié le: 25 mars 2012
Exposé sur les biens publics mondiaux


PLAN

INTRODUCTION

I- DEFINITION DES CONCEPTS

II- TYPOLOGIE DES BPM

A) TYPOLOGIE SELON L’APPROCHE PRODUCTIVE
1) Les biens publics de types maillon faible
2) les BPM de type « best- shot » ou de type « niveau du meilleur »
3) les BPM additifs

B) L’APPROCHE DU DEGRE DE PURETE
1) Les BPM naturels2) Les BPM fabriqués par l’Homme
3) Les résultats des politiques

III- PRODUCTION DES BPM

A) LA PRODUCTION DECENTRALISEE
1) Le bien public additif (summation goods)
2) Le maillon le plus faible (weakest link goods)
3) la portée du meilleur (best-shot goods)
B) PERSPECTIVES D’UNE PRODUCTION CENTRALISEE

IV- LE FINANCEMENT DES BPM

A) FINANCEMENT PRIVEB) FINANCEMENT PUBLIC

V- REGULATION DES BPM

A) LES PROTOCOLES
B) LES SOMMETS

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

INTRODUCTION

Le besoin de coordination des Etats autour des intérêts communs est ancien, mais ne s’est véritablement développé qu’avec la multiplication des échanges internationaux. Au XIXème siècle, les biens publics régionaux ou internationauxétaient déjà nombreux, même si la dénomination n’existait pas encore : gestion commune d’un fleuve, lutte contre le cholera, gestion internationale du courrier ou de télécommunications, lutte contre la variole ; puis après la première guerre mondiale, tentative pour préserver la paix mondiale, etc. Ce n’est qu’à la fin du XXe siècle que le terme « biens publics mondiaux » (BPM) est apparu pourattirer l’attention de la communauté internationale sur les risques encourus dès lors que ces « BPM » étaient produits en quantité insuffisante. Le premier économiste à avoir véritablement parlé de BPI est Kindleberger (1973) dans son ouvrage intitulé « the world in depression, 1929-1939 ». Il montrait comment les racines de la crise de 1929 se trouvaient dans l’insuffisance de la production des bienspublics pour  « encadrer » les marchés mondiaux. Parallèlement les travaux de Garrett Hardin ont fait émerger la notion de BPM dans le domaine environnemental. A partir de 1990 la notion de BPM est devenu l’un des thèmes importants de réflexion et de discussion dans les grands forums de négociation sur le développement, l’environnement et les risques globaux. Au-delà des nombreux articlespubliés sur ce thème, plusieurs institutions internationales ont fortement contribués au débat. Nous pouvons citer entre autres: le centre d’études du développement du programme des Nations unies pour le développement (PNUD) ; la banque mondiale ; certaines agences nationales d’aide publique au développement qui se sont emparées de ce concept pour reconsidérer leurs politiques d’aides ; etc. malgrécette vague d’enthousiasme, la notion de BPM est loin d’être unifiée et stabilisée et fait aussi l’objet de critiques virulentes. Dès lors nous pouvons nous poser la question de savoir : quels mécanismes permettent financer, de fournir (créer) et de réguler les biens publics internationaux ? Ainsi que les problèmes auxquels ils sont confrontés. Nous ne pouvons pas sans doute répondre à cette questionsans avoir une conception précise de ce que c’est qu’un bien publique international.



I- DEFINITIONS DES CONCEPTS

Les BPM étant des biens publics envisagés à l’échelle mondiale, nous ne pouvons donc pas définir cette notion sans avoir unemaitrise de ce qu’est un bien public.
Historiquement, chaque société, chaque civilisation a développé des biens et des services publics à l’instar des foyers communautaires, des puits communaux, fontaine publique, espace commun de rencontre ou de travail, marches publics, voies de circulation et moyens d’échange entre communautés voisines, etc.
On entend donc par bien...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les biens publics mondiaux
  • Gouvernance et biens publics mondiaux
  • Les biens publics mondiaux
  • Les enjeux des biens publics mondiaux
  • Les biens publics mondiaux
  • Economie
  • Biens publics mondiaux, biens communs et propriété : quelle gouvernance économique ?
  • Biens publics

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !