Fiche de lecture - attaques corporelles et cannibalisme chez les anga de nouvelle-guinée de pierre lemonnier

Pages: 24 (5860 mots) Publié le: 14 novembre 2012
Couper-Coller : Attaques corporelles et cannibalisme chez les Anga de Nouvelle-Guinée
Pierre Lemonnier


Cet article traite des Anga, peuples de Nouvelle-Guinée (en particulier les Ankave, les Baruya et les Watchakès) et compare leur rapport au cannibalisme dû aux maladies et au non-respect de leurs valeurs sociales et comment ces pratiques influent sur les relations de ces groupes. Il a étéécrit par Pierre Lemonnier, ethnologue français, qui partit chez les Baruyas de Papouasie Nouvelle-Guinée afin d’étudier leur façon de fabriquer du sel végétal. Cette expérience fut très forte pour lui et il lia des liens avec ce peuple. Il visita tous les autres peuples Anga et écrit une thèse à leur sujet.

Comment l’attaque et la mise en morceau morceaux du corps d'un individu isoléintervient-elle dans la constitution, l'entretien et la transformation de relations entre des groupes sociaux ?

Pierre Lemonnier décide de comparer trois peuples Anga, les Ankave, Les Baruya et les Watchakès, afin de mettre en avant leurs différences et ressemblances quant à leur façon d’aborder les problèmes sociaux ou les maladies au sein de leur tribu. Il nous explique l’importance du cannibalismepour ces peuples et comment celui-ci influence la caractéristique des groupes sociaux. « Celle-ci présente l'intérêt de relier deux thèmes récurrents de l'anthropologie de la Nouvelle-Guinée : le cannibalisme et le mode de constitution des « groupes », parentaux, locaux ou autres »

L’auteur nous explique les méthodes employées par ces peuples pour affaiblir l’ennemi avant la guerre (les Baruya)ou soigner les membres de la tribu (les Ankave). Les peuples ne mangent pas toujours « réellement » le corps de leur ennemi mais le font parfois de manière « imaginaires » en particulier lorsqu’il s’agit de soigner les malades. « de manière réelle ou fantastique on mange la chair ou le foie d'une victime » Bien qu’il y ai de nombreux points communs à ces peuples, la caractéristique qui les opposentprincipalement est la raison pour laquelle ils ont recours à ces pratiques : pour les Ankave, le but est de soigner un malade au sein de la tribu alors que pour les Baruya, il s’agit d’affaiblir l’ennemi en lui envoyant à l’aide d’une flèche, une maladie extirpé du corps d’un membre du groupe. La dimension fantastique est largement présente et en particulier pour les Ankave qui affirment que cesont les ombes (être surnaturels et maléfiques) qui dévorent les victimes de l’intérieur. Quelques membres de la tribu ont un rôle important à jouer dans l’agression du corps humains et dans la guérison ou la transmission des maladies : Le grand guerrier, le ou la chamane, le sorcier et le voyant-devin. Chacun d’entre eux a une fonction bien définie : Le chamane chez les Baruya, par exemple, estindéniablement lié à la guerre car en plus de soigner les malades de sa tribu, il se sert de ces maladies afin d’affaiblir l’ennemi avant un combat. Mais il doit également se protéger des attaques des chamanes rivaux et protéger l’esprit des membres de sa tribu. En revanche, chez les Ankave, le chamane n’a aucun rapport avec la guerre. Son rôle est de défendre les personnes de son groupe contre lesactions malfaisantes des ombes et c’est le grand guerrier qui s’occupe d’affaiblir l’ennemi à l’aide d’une flèche qu’il aura préparé et qu’il guidera lui-même. Les watchakè quant à eux, se situe entre les Ankave et les Baruya. Le chamane doit lutter contre les esprits ennemis et leur transmet les maladies extraites des corps des membres de sa tribu. Toutefois, il n’a aucune fonction cannibale carcomme pour les Baruya, ce sont les guerriers qui consomment le corps des adversaires. « Que le chamane watchakès présente une situation intermédiaire : il lutte chaque nuit contre les ennemis et leur lance les maladies dont il soulage ses patients, mais il n'a aucune action cannibale. » Bien que la fonction des personnages importants diffère d’une tribu à l’autre, tous sont reconnus comme des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Fiche de lecture pierre et jean
  • Pierre Loti Fiche lecture
  • Fiche de lecture Pierre et Jean
  • Fiche de lecture Pierre et Jean
  • Fiche de lecture Pierre et Jean
  • Fiche de lecture pierre et jean
  • Fiche de lecture : Pierre et Jean
  • Fiche de lecture pierre hadot

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !