Fin de partie

1938 mots 8 pages
Faut-il opposer la Nature et la Culture ?

OUI

Nature : Ce qui est donné, inné, vivant, par sois, animalité, violence, passion…
Culture : Ce qui est acquis, artificiel, particulier, conventionnel…

Tylor - Primitive Culture « Le mot culture qui dans son sens ethnographique le plus étendu, désir ce tout complex comprenant les sciences, les croyances, les arts, la morale, les lois, les coutumes et autres faculté et habitudes acquises par l’homme dans un état social déterminé »

Psychanalyse : Pratique thérapeutique que pose le problème de l’inconscient dans la vie.
Topic: Théorie des lieux ou des parties de l’appareil psychique.

Freud, Le malaise dans la culture 1926 F. pense que l’homme possède des instincts, des pulsions violentes et agressives qui ne sont pas seulement liées à des stratégies d’auto-défense. La brutalité physique, sexuelle ou verbale peut être voulue pour elle-même, pour le plaisir qu’elle procure.
Pour F, l’enfant et l’homme adulte contiennent des pulsions dont la nature nous interdit l’optimisme de Rousseau.

Rousseau ; « L’hommes n’est mauvais que pour se défendre ou parce que la société a corrompu sa bonté naturelle »

Face à se potentiel agressif de pulsion, la culture doit faire un certain travail : canaliser, domestiquer, retenir, calmer … pour permettre la coexistence et la coopération sociale. Ce travail se traduit dans la structure individuelle des psychismes ou des appareil mentaux par des instances spécifiques.

Freud propose ce modèl :
MOI : Partie consciente de la personne, du caractère et ses volontés.
CA : Réservoir chaotique des pulsions les plus puissantes qui ne sont pas intégrés au « moi » et qui sont donc en grande partie inconsciente. Le « ca » sollicite le « moi » pour qu’il l’autorise à se satisfaire. Le « moi » est une sorte de digue face au « ca » .
L’IDEAL DU MOI : C’Est-ce à quoi on veut s’identifier.
LE SURMOI : L’autorité social intériorisée sous la forme d’interdits. Le « surmoi » inhibe,

en relation

  • Fin de partie
    803 mots | 4 pages
  • Fin de partie
    46155 mots | 185 pages
  • Fin de partie
    775 mots | 4 pages
  • Fin de partie
    402 mots | 2 pages
  • Fin de partie
    424 mots | 2 pages
  • Fin de partie
    276 mots | 2 pages
  • LA FIN DE PARTIE
    732 mots | 3 pages
  • Fin de partie
    2249 mots | 9 pages
  • fin de parti
    14386 mots | 58 pages
  • Fin de partie
    1971 mots | 8 pages