finance islamique au Maroc

17956 mots 72 pages
Sommaire

INTRODUCTION GENERALE
La seconde moitie du XXe siècle a connu une émergence d’un nouveau type de banque et de finance : la finance islamique. C’est un marché en pleine expansion. Le FMI1 estimait, qu’il existait, à fin 2005, plus de 300 institutions financières islamiques dans plus de 75 pays avec un taux de croissance du secteur de 15% par an sur les 10 dernières années. On les trouve surtout dans le Moyen-Orient et l’Asie du Sud-est (Bahreïn et la Malaisie). Leurs avoirs dans le monde sont évalués à plus de 300 milliards de dollars.
Le marché de la finance islamique a connu une croissance exceptionnelle durant les cinq dernières années. Cette croissance s’explique essentiellement par le rapatriement des fonds moyen-orientaux vers leur pays d’origine suite aux événements du 11 septembre 2001, l’essor économique et la croissance boursière à l’image du marché boursier saoudien.
Malgré cet essor, les services islamiques bancaires et financiers manquent de place dominante à l’échelle mondiale. Avec un total des actifs recueillis par les milles plus grandes banques classiques qui s’élevaient à 90.256 milliards de dollars US, les banques islamiques reste une niche, avec un marché potentiel qui représente moins de un pour cent des actifs totales des banques conventionnelles (0akley, 2008), l’industrie financière islamique a acquis une plus large acceptation et appréciation et c’est élargi au-delà des frontières traditionnelles de l’économie musulmanes et est aujourd’hui une partie intégrante du système financier mondial. L’industrie bancaire islamique est un acteur majeur dans la compétition mondiale déclare la banque asiatique de développement (Banque Asiatique de développement (BAD) 2009).
Le terme "finance Islamique" se réfère à la pratique des opérations bancaires et des pratiques conformément à des règles prescrites par la loi islamique (Charia) qui sont tirées de cinq sources :
Le Coran – le livre sacré des musulmans et la source principale

en relation

  • Finance islamique au maroc
    2247 mots | 9 pages
  • La finance islamique au maroc
    7091 mots | 29 pages
  • Finance islamique au maroc
    758 mots | 4 pages
  • partie4La finance islamique au maroc
    2892 mots | 12 pages
  • Finance islamique a maroc
    11633 mots | 47 pages
  • finance islamique
    7068 mots | 29 pages
  • Pert
    4767 mots | 20 pages
  • BOUAYAD
    5045 mots | 21 pages
  • Finance islamique
    1637 mots | 7 pages
  • Document finance islamiqe
    663 mots | 3 pages