Francais/ litté

480 mots 2 pages
Dans le corpus, ici présent, nous avons trois textes, tous issus du même auteur qui est Victor Hugo. Le premier texte est un extrait de Les Contemplations, un recueil de poèmes, et les deux autres proviennent du même livre, Les Misérables. Nous nous demanderons alors quelle est la visée commune de ces textes qui proviennent tous les trois du même auteur?

Tout d’abord, ce corpus dénonce la situation et la misère de la femme dans la société, et sa prostitution au XIXe siècle. Pour exprimer cela, Hugo a utilisé un registre pathétique, d’où un champs lexical de la misère et de la souffrance dans Les Contemplations « Pas d’argent ; pas de pain » (v 7), « cœur qui se déchire » (v11), « la misère » (v 32), « deuils et pleurs éternels! » (v 41).. Et une référence à la prostitution par un parallélisme « en travaillant le jour, en travaillant la nuit » (v18) ; On retrouve le même procédé dans Les Misérables, « Elle passait des nuits à pleurer » (l 18), « douleur fixe dans l’épaule » (l 19), « toussait beaucoup » (l 20); « traquée » (l 28), « grande maladie » (l 32). D’ailleurs on apprend également que le personnage féminin se prostitue dans le second texte « L’infortunée se fit fille publique » (l 37) qui fait référence à la métaphore « bête farouche » (l 28-29) ; Dans l’autre extrait de Les Misérables, on retrouve le même champs lexical de la misère et de la souffrance, « À la misère » (l 3); aux gradations « À la faim, au froid, à l’isolement, à l’abandon, au dénuement » (l 4) et « Elle a tout ressenti, tout supporté, tout éprouvé, tout souffert, tout perdu, tout pleuré » (l 16-17) puis une illustration de l’esclavagisme féminin par le biais de la prostitution (l 8-9).
De plus ce registre pathétique est renforcé une ponctuation expressive avec des exclamations, des questions rhétoriques : «Ô jeunesse! Printemps! Aube! En proie à l’hiver! » (v 26), « Que devenir ? » (v 34), « À dix-sept ans! Grand Dieu! Mais que faire? » (v 37) et aussi par ce vers...

en relation

  • Littérature du nord
    745 mots | 3 pages
  • Fiche de lecture, raimond, le roman depuis la révolution
    13009 mots | 53 pages
  • Martin brun
    7537 mots | 31 pages
  • Belle époque
    456 mots | 2 pages
  • Salons Caf CCP2
    358 mots | 2 pages
  • Les belles-soeurs (brouillon)
    579 mots | 3 pages
  • Carmen
    721 mots | 3 pages
  • Organiser un prix littéraire
    2664 mots | 11 pages
  • Peut-on dire que zazie fait preuve de sagesse devant les propos et les actes des adultes ?
    961 mots | 4 pages
  • la littérature maghrébine
    13408 mots | 54 pages