Frbgerrf

Pages: 2 (389 mots) Publié le: 25 novembre 2012
Dans sa vision des événements de la grève de l’amiante de 1949, Lipton affirme que la grève était due au rejet des demandes d’augmentation salariale et de meilleures conditions de travails exigéespar les travailleurs. Toujours d’après Lipton, une fois la grève amorcée, Duplessis avait réagi immédiatement en dépêchant plus de 100 policiers provinciaux sur les lieux (Asbestos). Quant à lacompagnie, Johnny-Manville, elle avait poursuivi la C.T.C.C pour près d’un demi-million de dollars. Puis était venu le 5 mai 1949, c’était la journée où la compagnie avait envoyé des bus remplis de briseursde grève, espérant ainsi mettre fin au problème. Cependant, les grévistes avaient pris un coup d’avance et bloquaient l’accès. Des partisans femmes manifestaient devant les portes de la compagnie enquestion mentionne également Lipton. Par la suite, la police provincial s’était mêlé au conflit et lançait des bombes lacrymogènes. Des grévistes auraient lancé une voiture de police provincial au fondd’un ravin. La journée même, les dirigeants de la police provincial avait fait pression sur la direction syndical, principalement sur l’Abbé Carimand qu’ils, selon Lipton, auraient menacé de prisons’ils n’ordonnait pas aux grévistes de rentrer chez eux immédiatement. Bien entendu, Carimand avait ordonné aux grévistes de se replier, alors que la police provincial en profitait pour prendre Asbestosde force. Lipton dicte le fait que les que les policiers, sans scrupule, étaient rentrés dans une église pour rouer de coup de jeunes syndicalistes. Au total 125 arrestations avait eu lieux lors del’assaut policier. Lipton insiste sur les méthodes d’interrogation des prisonniers, qu’il juge de Duplessiste (prisonniers mis à tabac). Il cite que l’acte des grévistes était héroïque alors que celledes policier, haineuse. À la suite des événements, Mgr Charbonneau avait annoncé ouvertement l’implication de l’Église dans cette histoire, ainsi que son aide aux grévistes. Mgr Philipe Desranleau...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !