Georges braque

683 mots 3 pages
Le Viaduc de l'Estaque (1908)
Toute la série des toiles de l'Estaque (plus d'une vingtaine) est placée sous le signe de l'esprit de Cézanne, dont Braque s'était imprégné aux rétrospectives des Salons de 1904 et 1905. Ce séjour à l'Estaque s'inscrit donc dans un parcours initiatique où Braque construit ses toiles en se soumettant aux influences de la lumière solaire, de l'atmosphère du sud et à l'effet de pluie qui ravive les couleurs. L'influence de Cézanne se retrouve tout au long de cette période fauve chez Braque : ce n'est pas un hasard si Braque reproduit dans l'Estaque une compression spatiale et une solidité de la forme car il était fasciné, de son propre aveu, par l'utilisation du volume chez Cézanne. Braque s'est nourri des paysages aux compositions structurelles, de l'interpénétration des feuillages et de l'architecture des maisons chez Cézanne. Cette inspiration devait conduire en 1907-1908 à une évolution du style fauve de Braque vers le cubisme en peignant des oeuvres révolutionnaires telles que les arbres et le viaduc à l'Estaque où on perçoit là encore un vibrant hommage à Cézanne. Le Viaduc à l’Estaque est un paysage un peu particulier. Il ne respecte pas la perspective traditionnelle : par exemple, au centre de la toile, les faîtages des toits du groupe des deux maisons du haut ont des orientations contradictoires qu’on ne retrouverait certainement pas sur la photographie correspondante. En revanche on perçoit très nettement la continuité de certaines lignes : ainsi de l’angle du bas à droite, un cerne gris m’invite à le suivre en montant vers la gauche jusqu’à la rencontre du cadre où je peux virer à droite trouver des supports visuels pour aller jusqu’en haut à droite du tableau. Les points de repères ne sont plus les objets représentés mais ceux du rectangle de la toile, c’est le miracle de la composition. Il ne respecte pas davantage la lumière naturelle et Braque d’affirmer : "Je porte la lumière avec moi". Les couleurs, après les

en relation

  • Georges Braque
    1206 mots | 5 pages
  • Georges braque
    524 mots | 3 pages
  • George braque
    308 mots | 2 pages
  • Georges braque
    851 mots | 4 pages
  • Georges Braques les oiseaux
    1417 mots | 6 pages
  • La peinture au 20ième siècle
    950 mots | 4 pages
  • georges bracque
    1846 mots | 8 pages
  • La mode
    1173 mots | 5 pages
  • Devoire 3 eme Cubisme
    780 mots | 4 pages
  • Cubisme
    793 mots | 4 pages