Gestion financiere: scission

1793 mots 8 pages
Le but de cet article est d’abord de rappeler les outils pédagogiques de la scission d’entreprise, c’est une sorte de rappel de cours pour les étudiants de finance.
Ensuite, il s’agit de se servir d’un exemple concret pour illustrer les cours pédagogiques des écoles de commerces, sur la scission des entreprises. L’exemple que nous avons choisit est celui de Citigroup.
En effet, le choix de cette grande banque repose sur le fait que la scission de Citigroup est une question d’actualité. Le journal Les Echos du 19 janvier 2009 traite même de cette scission d’entreprise, avec l’article : « En fortes pertes, Citi choisit de se séparer en deux. ».
Donc la première partie de notre analyse est une explication de la scission ou un rappel pour les étudiants en finance les plus avertis, et la deuxième consiste à illustrer par un exemple récent la stratégie de scission d’entreprise.
Outils pédagogiques
Les stratégies d’entreprises peuvent être diverses. Pendant les périodes d’expansion, celles-ci veulent accroître leur taille pour atteindre une certaines « taille critique » qui leur permettrait d’optimiser les ressources que génère l’entreprise.
Cette recherche de la taille optimale peut s’exprimer de plusieurs façons :
· L’entreprise peut choisir d’effectuer des opérations de croissance interne, c’est-à-dire qu’elle décide d’augmenter sa taille en gonflant son outil de production (investissements dans de nouvelles machines, de nouveaux bâtiments…)
· L’entreprise peut choisir de s’agrandir en effectuant des opérations de croissance externe, ces opérations consistent en l’acquisition d’autres acteurs du marché ou même d’acteurs sur un autre marché afin de diversifier les métiers de l’entreprise. Ce mécanisme présente le double avantage de l’intégration rapide et moins risquée de parts de marchés et de l’acquisition d’un autre savoir-faire qui complète celui de l’entreprise.
Ces mécanismes ne sont efficaces que si le marché est en situation de croissance ou de

en relation

  • Fusions-acquisitions
    22125 mots | 89 pages
  • Rapport de stage
    7628 mots | 31 pages
  • fusion
    2313 mots | 10 pages
  • Les groupes de sociétés
    20228 mots | 81 pages
  • M A
    2576 mots | 11 pages
  • Madame
    2899 mots | 12 pages
  • DROIT DE SOCIETE
    30708 mots | 123 pages
  • CODE DES SOCIETES COMMERCIALES 79 93
    6723 mots | 27 pages
  • Les fusions
    2493 mots | 10 pages
  • concentration
    4690 mots | 19 pages