gestion

4706 mots 19 pages
Le basket-ball ou basketball[6] est un sport collectif opposant deux équipes de cinq joueurs qui se joue à la main. Le but est de marquer plus de points que l'équipe adverse en marquant des paniers, c'est-à-dire en faisant passer le ballon à travers un anneau placé à plusieurs mètres du sol (3,05 m dans les catégories adultes).
Inventé en 1891 par James Naismith, un pasteur canadien installé aux États-Unis, le basket-ball est aujourd'hui l'un des sports les plus pratiqués de la planète, rivalisant avec le football en termes de popularité mondiale[7]. En 2007, on compte plus de 450 millions de pratiquants à travers le monde, selon la FIBAHYPERLINK \l "cite_note-pratiquants-4"[5].
Les femmes représentent une bonne part des pratiquants, mais la reconnaissance du basket-ball féminin reste moindre. Aujourd'hui encore, contrairement au tennis, il souffre d'un traitement très inégal sur le plan médiatique et financier.
Histoire : « Le basket-ball n'a pas été inventé par accident. Il s'est développé pour répondre à un besoin. »
Création[modifier]

Le premier terrain de basket-ball au collège de Springfield.
Le basket-ball est inventé en 1891 par James Naismith, un professeur d'éducation physique canadien du collège de Springfield dans l'État du Massachusetts (États-Unis). Il cherche à occuper ses étudiants entre les saisons de football et de base-ball, pendant l’hiver, au cours duquel la pratique du sport en extérieur était difficile. Naismith souhaite également leur trouver une activité où les contacts physiques soient restreints, afin d'éviter les risques de blessure.
Un jour, il reprend l'idée d'un ancien jeu de balle maya (le pok ta pok ) et place deux caisses de pêches sur les rampes du gymnase. Le but de ses étudiants est de faire pénétrer un ballon dans ces caisses en bois pour marquer un but. Les caisses étant en hauteur, ce jeu nécessite autant d’adresse que de force brute. Naismith établit rapidement 13 règles[9] pour rendre ce jeu praticable.
Ce

en relation

  • Gestion
    513 mots | 3 pages
  • Gestion
    13296 mots | 54 pages
  • Gestion
    2299 mots | 10 pages
  • Gestion
    735 mots | 3 pages
  • Gestion
    611 mots | 3 pages
  • Gestion
    392 mots | 2 pages
  • Gestion
    1887 mots | 8 pages
  • Gestion
    1930 mots | 8 pages
  • Gestion
    1732 mots | 7 pages
  • Gestion
    3198 mots | 13 pages