Histoire de la pensee eco

4209 mots 17 pages
Les keynésiens : une grande famille? 1ère partie
Quand les « keynésiens » sont évoqués au grand public, c’est le plus souvent pour les opposer aux libéraux, fréquemment aux néoclassiques et plus rarement aux classiques. Cette classification, généralement employée pour défendre un point de vue idéologique, est appauvrissante.
Avertissement : si je vais devoir faire référence à des travaux attribuables à des auteurs d’obédience keynésienne (finalement plus que ce que je ne l’imaginais au début), il ne faut pas comprendre ce texte comme une histoire de la pensée keynésienne. Son but est, plus modestement, de clarifier un peu les termes successifs employés pour distinguer ces auteurs. Il s’agit de montrer que des distinctions abusives sont fréquemment utilisées. Et si certaines simplifications sont parfois commodes, les mettre en avant sans faire un usage prudent de guillemets est trompeur. Je donnerai des références en fin de texte pour ceux qui souhaitent entrer dans le vif du sujet et étudier de plus près les différentes écoles keynésiennes.

Bien sûr, en première approche, on peut voir le keynésianisme comme une critique de l’autosuffisance des mécanismes de marché pour atteindre un équilibre économique qui tendrait à revenir spontanément vers le plein emploi. Dès lors, le message de Keynes suppose une intervention de l’Etat afin de corriger les imperfections du marché. Et la grille de lecture politique débouche invariablement sur un conflit entre partisans d’un large « laissez faire » et ceux d’un interventionnisme de l’Etat dans la régulation de la conjoncture (et de la société en général).

Pourtant, pour un économiste, Keynes, c’est bien plus que cela. En réalité, la science économique contemporaine est marquée méthodologiquement par la pensée de Keynes, bien moins politiquement (en dépit du fait que Keynes développa une pensée au-delà de l’économie). Je ne prendrai qu’un seul exemple : Gregory Mankiw et Joseph Stiglitz, deux économistes américains

en relation

  • histoire de la pensée eco
    1558 mots | 7 pages
  • Histoire de la pensée économique (Cours Fac éco-gestion L2)
    15016 mots | 61 pages
  • Slide de cours d'histoire de la pensée économique
    5519 mots | 23 pages
  • Présentation de l'histoire economique et sociale
    650 mots | 3 pages
  • Lien social
    1228 mots | 5 pages
  • Garibaldi
    1197 mots | 5 pages
  • La spéculation
    1022 mots | 5 pages
  • Ue éco
    19563 mots | 79 pages
  • Politiqe commerciale
    6154 mots | 25 pages
  • Argumentation de l'article de umberto eco parut en 2003
    1029 mots | 5 pages