Histoire de la pensee juridique

Pages: 96 (23943 mots) Publié le: 20 février 2011
HISTOIRE DE LA PENSEE JURIDIQUE

PARTIE 1 : LOI ET ORDRE DU MONDE

INTRODUCTION

1) Naissance du rationalisme en Grèce

Les historiens s’accordent à considérer que la philosophie naît en Grèce au VIe siècle avant Jésus-Christ. Elle est liée à une réflexion nouvelle sur le concept de nature.
Avant, les Grecs expliquaient la nature par le mythe, qui est ensuite détrôné par le logos (lediscours) : l’explication rationnelle du monde. On rejette le merveilleux et le surnaturel avec l’apparition d’une pensée philosophique, distincte de la pensée religieuse.
Cette désacralisation de la pensée a des conséquences dans le domaine juridique : l’individualisation progressive du droit, l’apparition de notions abstraites (délit, peine, personne titulaire de droits, responsabilitéindividuelle), indissociables de l’avènement de l’individu.

2) La parole
Elle est dominante dans la cité grecque, car elle est considérée comme la clé de toute autorité, comme un moyen de commandement et de domination sur autrui. La parole revêt quasiment la même autorité que les formules rituelles religieuses.
Dès le rationalisme, elle incarne la discussion, l’opposition des opinions, le débatcontradictoire. Par la parole, on recherche l’intérêt commun, le juste, l’utile. L’objet de la loi peut maintenant se formuler par un discours. Dans la cité, tout ce qui ne peut pas être exprimé n’existe pas.

3) L’écriture
La loi écrite apparaît tardivement en Grèce : jusqu’au VIIIe siècle av. JC, les cités sont sans loi avec seulement la coutume, et seule la religion est mise par écrit.L’écriture se diffuse dès le VIIIe ; elle modifie le rapport des Grecs à la loi. Avant, le chef de la cité avait pour fonction de dire le droit, qui ne se fondait pas sur la justice, car elle était circonscrite au monde des dieux, donc, elle ne pouvait pas s’incarner sur Terre. La justice était une valeur idéale qui n’avait pas vocation à incarner le droit.
L’écriture donne une postérité aux lois, elleles rend plus précises et les soustrait à tout risque de modification arbitraire. La loi écrite devient l’expression de la justice (la diké) sur Terre. Elle donne un caractère public à la loi, qui peut être connue de tous, être discutée entre les citoyens, faire l’objet de proposition de réformes.
La loi n’a plus un caractère secret, elle n’est plus réservée à une élite religieuse qui a lemonopole de l’interprétation. Elle fait maintenant partie des biens communs à l’ensemble de la cité, est elle est susceptible d’être jugée ; elle tire en partie sa légitimité de l’approbation des citoyens. Le droit se confond peu à peu avec le droit qui est posé par les hommes.
Toute philosophie du droit suppose que l’on s’interroge sur les caractères de la loi juste.
A Athènes, les citoyens sont lesseuls créateurs du droit. Ils sont en droit de discuter car les hommes sont faillibles, donc, leurs lois le sont aussi, d’où l’importance d’en discuter et de les changer.
A Athènes, la loi écrite apparaît comme une garantie : elle est égale pour tous, elle est une garantie contre le régime tyrannique.

4) Les législateurs
Entre 670 et 570 avant JC, la cité grecque traverse « l’âge deslégislateurs ». Le pouvoir politique fixe le droit. Les législateurs opèrent un travail de rédaction, pas en assemblée, mais par un seul homme, supérieur aux citoyens. La législation est considérée comme sage si cet homme n’est pas un tyran, et qu’il recherche l’intérêt général.
On observe alors trois phénomènes : la codification, la législation, l’adoption du « politeia » (évolution vers une formed’état républicaine).
Néanmoins, il n’y a pas de rupture avec le sacré : les rédactions de loi ont presque toujours une dimension religieuse. On donne aux lois une origine divine, pour leur donner plus de poids. Une fois écrite, la loi peut en effet paraître trop humaine et éphémère, donc, il est nécessaire de la sacraliser pour asseoir son autorité.
Section 1 : les prémices de la réflexion...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Histoire de la pensée juridique
  • résumé histoire de la pensée juridique antiquité
  • Histoire de la pensée juridique
  • Pensée juridique
  • Histoire de la pensée
  • histoire de la pensée
  • Histoire juridique
  • La pensee juridique francaise

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !