Histoire politique de la france 1870-1879

Pages: 25 (6055 mots) Publié le: 14 novembre 2012
I) L’année terrible, un faux départ, agité
4 septembre 1870
Impératifs de « Défense nationale »
Assemblée nationale monarchiste
Guerre civile : la Commune
A) La proclamation à l’épreuve
La soudaine proclamation de la République
Sous l’Empire : plébiscite triomphal du 8 mai 1870, « parti républicain » fort minoritaire et peu organisé. Milieu urbain révolutionnaire(étudiants,employés,intellos ) à Paris, idées de Blanqui, de Proudhon. Modérés : Jules Favre, Picard, Jules Simon. « Radicaux » : Gambetta, Jules Grévy, Jules Ferry. Mais consensus politique, sorte d’union sacrée avant la lettre.
Capture de l’empereur le 2 sept à Sedan.
La rép est proclamée le 3 sept à Lyon puis à Marseille et à Bordeaux, sans attendre l’initiative parisienne.
République proclamée le 4 à l’hôtel deville, liste de Blanqui doit s’effacer devant celle des modérés (Trochu et Favre + Gambetta, Simon, Ferry maire de Paris) qui se font acclamer par la foule.
La guerre à outrance est annoncée à l’Europe entière.
Les impératifs de la Défense nationale.
Gouvernement de « Défense nationale ».
Idée de Gambetta qu’une France républicaine serait invincible, comme en 1793-94.
Thiers ne fait pas partiedu gouv, mais grande popularités, « libertés nécessaires », à contre-courant de la vague de chauvinisme à l’été, il fait tournée diplomatique dans les capitales neutres.
Difficultés militaires s’aggravent, 27 octobre = capitulation de l’armée de Metz, la seule organisée, principale place-forte de l’Est. Gouvernement provisoire ne veut pas quitter Paris. Gambetta quitte paris le 7 octobre enballon, en tant que ministre de la guerre, pour donner impulsion en province. Il forme la « Délégation » . Il lance dans la guerre 600 000 hommes, sans expérience et mal armés, issus d’une province parfois hostile à la continuation de la guerre. Délégation forcée de quitter Tours pour rejoindre Bordeaux .
Allemands ne cherchent pas à attaquer Paris mais pratiquent plutôt un blocus qu’un siège.
18janvier 1871 : Guillaume proclamé empereur d’Allemagne à Versailles.
22 janvier 1871 : Trochu est remplacé par Vinoy ( un ancien bonapartiste), Jules Favre se rend le 23 janvier au quartier général allemand à Versailles pour connnaître les conditions d’une capitulation de Paris ou d’un armistice général. Bismarck confond les deux demandes et exige désarmement de l’enceinte, occupation de tous lesforts par l’armée allemande, indemnité de guerre de 200 millions de francs ( 650 millions d’euros). Sur ces bases, l’armistice est signée le 28 janvier. Gambetta contre décision de Paris et des modérés, démissionne du gouvernement. Bismarck tient à ce que l’armistice soit ratifiée le plus tôt possible par une assemblée élue suur l’ensemble du territoire, la paix définitive étant à négocier.L’Assemblée nationale et ses premières décisions
Les élections du 8 février et la réunion de l’Assmeblée nationale.
Elections difficiles à organiser : 43 départements sous l’emprise allemande, 372 000 prisonniers en Allemagne, délai très court.
Ferry,Favre : puritanisme républicain, question de principe,faire le plus tôt possible ces élections.
Gambetta : plus pragmatiques, sait que la pays n’estpas profondément républicain, aussi avaient-ils voulu retarder la consultation, comme en 1848.
Le grand thème n’était plus le régime, comme à l’automne 1870, mais la paix, et on allait voter pour ou contre celle-ci.
* Scrutin départemental de listes à un seul tour ( à majorité relative), avec possibilité de candidatures multiples (Gambetta élu dans 8 départements, Thiers d’en 26)
* Formede plébiscite.
* A la fois combat entre républicains et conservateurs, entre Gambetta et thiers, entre paix et guerre.
Républicains sans équivoque sur la forme du régime, mais divisés entre « gambettistes » (guerre) et modérés (paix). Listes conservatrices plus larges, moins définies, notabilités locales, personnalités très diverses : nobles monarchistes comme bourgeois libéraux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Histoire de la france de 1870 à 1879
  • Presse et politique france 1870 1989
  • Les politiques sociales en france 1870-1945
  • Histoire politique et social de la france
  • Histoire politique de la france
  • Histoire de la politique culturelle en france
  • Histoire politique de la france comtemporaine
  • Histoire de la politique culturelle en france

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !