Histoire sociale de france 1940-19xx

1528 mots 7 pages
Au bout de quelque mois les lieux de spectacle vont être réouvert sous prétexte que c'est bon pour le moral des français. On va mobiliser des fonds pour la guerre. L'attitude des gens qui vont aux spectacle va faire scandale. Il va y avoir des frictions avec ceux qui revenaient du front face à ce luxe. Apparition d'un vocabulaire des tranchées.
L'armistice est sicgnée en novembre 1918. On est plein d'espoir dans la justice.
II) Les conséquences de la guerre.

1) Le bilan démographique et matériel.

Le bilan démographique et matériel est lourd. La France est le pays le plus touché. 16% des hommes appelés sous les drapeaux ont été tués càd 1 400 000 morts. Les blessés sont au nombre de 2,8 millions dont 1,1 millions d'invalides. Il y a 250 000 morts civils. La grippe espagnol tue 115 000 en 1919. Elle est plus virulente. Les populations sont plus affaiblis parce qu'elle sortent du conflit. Il y a aussi un déficit des naissances d'environ 1,5 millions. Le vieillissement démographique s'accentue. La France est le premier pays a avoir commencé sa transition démographique. Donc il est en train de s'installer une crainte face au dépérissement de la France car il n'y aura plus de naissances.

Le bilan matériel : le nord et l'est de la France sont ravagés par les combats. Certains villages sont rayés de la carte. 3 millions d'hectars de terres cultivables sont détruits, 300 000 batiments détruits ou déplacés, 62 000 km de route, 5 500 km de voies ferrés.

Le bilan financier : il a dû payer la guerre. Peu de rentrée fiscale. L'empreint ou la vente des réserves d'or, de devises => une très forte inflation. Les prix de 1920 étaient 4 fois supérieurs à ceux de 1913. Les seuls gagnants du conflit étaient ceux qui avaient directement fournis les armées.

2) Le traumatisme.

De nombreux groupes sociaux avaient été pratiquement décimés. Dans le haut de la hiérarchie sociale, de nombreux cadres millitaires sont morts au combat. 31 000 morts dans les professions

en relation