Histoire

260 mots 2 pages
Apparu dans les années 1920 en Italie, le terme de totalitarisme a d'abord été employé pour dénoncer la mainmise du pouvoir fasciste de Mussolini sur l'administration. Au fil des années, son champ d'application s'est élargit et il est désormais utilisé pour désigner un régime politique qui englobe et dirige de manière omniprésente et omnipotente la vie et la destinée d'une nation, dans n'importe quel domaine que ce soit. C'est la philosophe Hannah Arendt qui a été l'une des premières à se pencher sur ce phénomène dans son ouvrage Les Origines du totalitarisme en 1951, avec le recul historique nécessaire pour cela. Elle y entreprend une vaste réflexion sur notamment les implications philosophiques et historiques du totalitarisme et en déduit que ce type de mouvement correspond plus à une dynamique qu'à un régime fixe, dynamique visant à détruire toute réalité et structure sociale. Il apparaît que le xxè siècle a dans sa première moitié connu trois grands totalitarismes, tous européens et étant apparus à la même période. Il s'agit chronologiquement du fascisme italien emmené par Benito Mussolini, du stalinisme soviétique personnifié par Joseph Staline et enfin du nazisme allemand crée par Adolf Hitler.
A partir de ce constat, nous pouvons nous demander ce qui permet de classer ces régimes sous la bannière du totalitarisme. Cela nous amène à étudier leurs caractéristiques et étant donné que celles-ci leurs sont en majorité communes, nous sommes en mesure de définir à partir de ces exemples historiques ce qu'est un régime

en relation

  • Histoire histoire
    2398 mots | 10 pages
  • Histoire
    912 mots | 4 pages
  • Notre histoire
    310 mots | 2 pages
  • Histoire
    4105 mots | 17 pages
  • Histoire
    679 mots | 3 pages
  • Histoire
    879 mots | 4 pages
  • Histoire
    557 mots | 3 pages
  • Histoire
    1805 mots | 8 pages
  • Histoire
    981 mots | 4 pages
  • histoire
    661 mots | 3 pages