histoire

6031 mots 25 pages
Introduction
« Un ordre purement géographique paraissait devoir anéantir les liaisons politiques et morales des divers tableaux que nous avions à présenter ; un ordre purement politique aurait nui à la description des montagnes, des mers, des fleuves, des climats. Comment concilier, en quelque sorte, ces deux méthodes ? Il faut tenter plus d’une voie, il faut varier les moyens selon les obstacles qu’on se propose de vaincre. »
Conrad Malte-Brun, « Sur l’étude de la géographie en général, et sur le but, le plan et les divisions de cet ouvrage en particulier », Géographie universelle, livre premier, 5e éd., Paris, Garnier Frères, 1852, p. 13.

Repenser la « seconde guerre de Cent Ans »
En 1792, un administrateur révolutionnaire anonyme décrit ainsi les relations entre la France et l’Angleterre : « Rivalité de domination dans les deux mondes, rivalité de commerce, rivalité de talent et de génie, tout semblait se réunir pour diviser ces deux puissances 1. » Le discours sur les deux modèles nationaux est en effet un passage obligé des récits de voyage, de la littérature économique ou de la propagande politique en France et en Angleterre au xviiie siècle. L’ancienne a été reprise par de nombreux historiens français et anglais, comme l’illustre le succès de l’expression
« la seconde guerre de Cent Ans », censée avoir opposé les deux grandes puissances du temps entre 1689 et 1815. Né au xixe siècle, le syntagme fait de la période allant de la guerre de la Ligue d’Augsbourg à Waterloo un continuum dans les relations franco-anglaises. L’historien victorien
J.-R. Seeley écrit par exemple en 1884 : « La vérité est que toutes ces guerres se groupent d’une manière tout à fait symétrique, et que toute cette période a été comme un siècle de rivalité gigantesque entre la France et l’Angleterre, comme une seconde guerre de Cent Ans 2. » Des historiens comme J. Meyer

1. AMAE, CPA 585, juin 1792, f° 82 v°.
2. Seeley J. R., L’expansion de l’Angleterre. Deux

en relation

  • Histoire histoire
    2398 mots | 10 pages
  • Histoire
    912 mots | 4 pages
  • Notre histoire
    310 mots | 2 pages
  • Histoire
    4105 mots | 17 pages
  • Histoire
    879 mots | 4 pages
  • Histoire
    679 mots | 3 pages
  • histoire
    661 mots | 3 pages
  • Histoire
    557 mots | 3 pages
  • Histoire
    1805 mots | 8 pages
  • Histoire
    981 mots | 4 pages