Historique de la linguistique

1671 mots 7 pages
Cours préparés par : Aroussi Zahra (selon plusieurs sources + travail personnel) Historique de la linguistique :
L’antiquité traitait les problèmes de langage dans trois domaines : la grammaire, la logique et la rhétorique.
1. La grammaire : ce terme-là issu du grec « grammatikê »,de gramma,qui signifie « lettre », a longtemps été la seule science (elle était considérée ainsi, oui) consacrée à l’étude de la langue. Mais depuis presque deux siècle maintenant la définition a évolué au fil du temps. Pour preuve, il suffit de comparer les dictionnaires du 19e siècle et du 20e siècle que sont le Littré et le Robert.
 Selon le Littré, la grammaire est : « l’art d’exprimer ses pensées par la parole ou par l’écriture d’une manière conforme aux règles établies par le bon usage », c’est ainsi pour dire que c’est en fait de l’art, cela donc impliquerait un jugement de valeur esthétique (beau/laid) ou éthique (bien/mal),elle est donc subjective, car elle droit être cohérente et limitée aux écrits littéraire et au bon usage. La visée de cette grammaire est prescriptive (normative) : un grammairien invoque la norme qui est pour lui la « bonne » façon de parler ou écrire bien, i.e., l’usage correct. (Prescrit des règle à suivre) Selon le Robert, la grammaire est :
1° « …l’ensemble des règles à suivre pour parler et écrire correctement une langue… »
2° « Étude systématique des éléments constitutifs d'une langue, sons, formes, mots, procédés… »
 Si la première définition s’entend bien avec celle du Lettré (règle à suivre, correctement) la seconde change de perspective. La visée est descriptive, explicative. En effet, le linguiste se contente d’être descriptif, il observe une langue sans porter de jugements (bon/mauvais). Il constate que la langue a une structure bien organisée même si elle est parlée par des gens différents, de plus, la langue a un code que chacun respecte.

en relation

  • Dans quelle mesure le langage est-il un outil de domination?
    878 mots | 4 pages
  • Dans quelles mesures le langage rapproche-t-il les hommes ?
    1597 mots | 7 pages
  • Philosophie hégélienne
    3402 mots | 14 pages
  • Le langage peut-il tout dire ?
    1380 mots | 6 pages
  • Sujet d'invention : Le portrait
    967 mots | 4 pages
  • Quinte-curce, les barbares
    6898 mots | 28 pages
  • Danse comme langage
    1492 mots | 6 pages
  • connaissance de soi
    495 mots | 2 pages
  • Parole et langue quelle défférence?
    406 mots | 2 pages
  • Philo Voltaire
    743 mots | 3 pages
  • Pourquoi parler ?
    1697 mots | 7 pages
  • Balzac et la petite tailleuse chinoise
    7960 mots | 32 pages
  • Poésie et la musique
    461 mots | 2 pages
  • La devinette ou l'énigme
    860 mots | 4 pages
  • Standardisation et plain english
    329 mots | 2 pages