Imagination et réalité

Pages: 16 (3804 mots) Publié le: 19 février 2011
Bellot Anaïs ECE1

Imaginer est-ce nier la réalité ?

«Nous naissons tous fous, quelques uns le demeurent» écrira Samuel Beckett dans sa pièce En Attendant Godot ou il met en scène deux personnages, Vladimir et Estragon, pour qui les journées se reproduisent inlassablement à l'identique: victimes d'une sorte d'amnésie nocturne, ils gardent seulement en mémoire l'idée d'unrendez-vous avec un certain Godot qui ne viendra jamais les rencontrer en personne. Quelle réalité expérimentent ces deux personnages ? Une sorte de réalité appauvrie car intrinsèquement répétitive: chacune de leur journée se reproduit en effet à l'identique. Mais au-delà, peut-on seulement dire que ces deux personnages évoluent dans une quelconque réalité ? Il semble que non si l'on entend le terme deréalité au sens de l'existence effective des choses en tant qu'elles s'érigent comme absolument nécessaire, que l'on éprouve une résistance à leur contact. Vladimir et Estragon se sont ainsi recréés involontairement un univers parallèle où tout n'est qu'un éternel recommencement et qui échappe ainsi à la réalité du temps. Ce monde parallèle est un 'monde dans le monde', il est issu de leursubjectivité ou plus exactement de leur amnésie nocturne et recrée une vision particulière dans l'univers commun. Une première difficulté survient alors: si chacun perçoit la réalité en fonction de sa propre personnalité – l'illustration de Vladimir et d'Estragon étant un cas extrême- l'imagination, en tant que faculté permettant de se former des images qui se superposent à l'expérience empirique,est-elle vraiment une façon de rejeter la réalité, de nier son existence ? Ne serait-elle pas plutôt une voie d'accès personnelle au monde, l'unique façon pour l'homme de découvrir la réalité du monde ou plutôt sa réalité propre puisque en tant qu'être sensible et particulier sa vision est spécifique ? Serait-ce alors à dire que chaque jour nous ne percevons pas mais plutôt que nous imaginons ? Cetteassertion se heurte pourtant à de nombreux obstacles: si chacun percevait une réalité différente, comment s'accorder sur la définition d'un concept ? Comment parvenir à la reconnaissance commune, par le biais d'une même dénomination, d'un objet en fonction de ces propriétés, de ces caractéristiques propres ? L'agencement, la modélisation et la nature de nos images imaginatives sont donc fonctionde ce que nous sommes en tant qu'individu particulier tandis que nous expérimentons tous une unique réalité. 'Expérimenter la réalité suppose précisément de s'y confronter intellectuellement ou pratiquement, de sentir la résistance de la nécessité qu'elle implique; or, l'imagination, parce qu'elle dépend uniquement du bon vouloir du sujet tend le plus souvent à contourner cette résistance et ainsià fuir, à rejeter volontairement le réel et sa résistance. Se confronter à la réalité, c'est donc confronter nos actes ou notre pensée à des règles pratiques ou logiques préétablies et progresser en fonction d'elles; pourtant, ces règles ne sont pas entièrement inné chez l'homme dans la mesure ou leur acquisition nécessite un entrainement, un exercice de la pensée: instinctivement, l'homme tendà la facilité et à la satisfaction immédiate de ses désirs. La faculté imaginative apparaît ainsi comme une connaissance du premier genre qu'il s'agit pour l'homme de dompter, de maitriser afin qu'elle devienne pur lui un outil objectif lui permettant d'appréhender la réalité telle qu'elle se trouve être.

Tout d'abord, la réalité semble pouvoir être perçue comme un tout, englobant à la foisles réalités physiques, naturelles aussi bien que les diverses dimensions psychiques de l'être, la multitude des intériorité.
La capacité imaginative, en tant que capacité humaine instinctive, inhérente à la nature même du sujet permet à l'homme, être naturel, d'entrer en communion avec la nature, avec la réalité effective du monde qui l'entoure. C'est ainsi que Gusdorf, dans son ouvrage, Le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Imagination et réalité
  • Imagination, connaissance et réalité
  • Imagination
  • Imagination
  • imagination
  • imagination
  • Imagination
  • Imagination

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !