Incipit de l'ingénu

Pages: 10 (2489 mots) Publié le: 13 juin 2011
Problématique : En quoi cet incipit relève-t-il du conte philosophique, et comment sont mises en place la fiction et la dimension satirique ?
INTRODUCTION
L’auteur le plus célèbre de contes philosophiques, Voltaire, invite le lecteur à prendre conscience de l’imperfection humaine et de l’omniprésence du mal sur la terre en utilisant plusieurs procédés dont notamment l’humour, l’ironie et leregistre satirique. Il fait de même dans ses deux plus célèbres contes Candide et L’Ingénu. Dans cet extrait de L’Ingénu écrit en 1767, qui n’est autre que l’incipit, Voltaire met en place les deux critères importants de son ouvrage : la fiction et la dimension satirique. Mais en quoi cet incipit relève-t-il d’un conte philosophique et comment sont mises en place ces deux facettes du livre ? Dans unpremier temps, nous montrerons les deux « côtés » de cette situation initiale, puis nous verrons toute l’étendue de la dimension satirique.
Un incipit à deux coups (citation de Starobinski)
A) Un incipit double
Cet incipit est un incipit double. En effet, l’auteur y mêle le registre merveilleux et le registre réaliste. Dans un premier temps, Voltaire utilise des formulations merveilleuses pourmontrer le côté typique du conte : « un jour » qui marque l’intemporalité liée au genre du conte ou encore la personnification de la montagne : « elle lui fit de profondes révérences ». On voit clairement que ce dernier exemple appartient au registre merveilleux puisque le lecteur accepte des faits surnaturels. Voltaire utilise cette personnification afin d’utiliser son arme favorite, l’ironie,qui repose ici sur une image de la naïveté religieuse, en l’occurrence chrétienne. On sent déjà dans cette partie que l’auteur nous prépare à la moquerie et c’est aussi dans ce but qu’il utilise le registre réaliste. Il est vrai que celui-ci crée un décalage avec le merveilleux. Les lieux et les dates sont précis : « le 15 juillet 1689 » ce qui permet un ancrage historique très précis ainsi quel’analepse avec l’histoire du frère du prieur de Kerkabon. Le fait que les dates soient précises permet au lecteur de se situer par rapport à l’histoire et contribue au réalisme. Ainsi, un lecteur cultivé saura que l’histoire se déroule juste après la révocation de l’Edit de Nantes et comprendra les situations qui vont en résulter. Pour le début de son texte, on voit très clairement que Voltaire aconstruit son incipit en deux temps. En effet, il place son registre merveilleux en toute première position, « Un jour saint Dunstan…par le même chemin qu’elle était venue. », et enchaine de suite avec l’utilisation du registre réaliste « En l’année 1689… n’étant pas dans l’usage de faire la révérence ».
B) Rôle de l’incipit
Voltaire joue aussi sur le rôle de l’incipit. Il définit l’espace, le lieu,l’action : « 1689, le 15 juillet au soir », « la baie de Rance ». Il fait aussi part d’un fait historique important qui est celui de la révocation de l’Edit de Nantes par Louis XIV en 1685 pour nous expliquer le contexte et nous permettre de comprendre la suite de l’histoire. Enfin, il nous décrit les personnages, certes très brièvement, mais d’une façon précise de telle sorte que les lecteurs ensavent assez pour pouvoir lire la suite, ce qui est tout à fait typique du conte philosophique. « Le prieur, déjà un peu sur l’âge, était un très bon ecclésiastique, aimé de ses voisins, après l’avoir été autrefois de ses voisines » ; « Mademoiselle de Kerkabon, qui n’avait jamais été mariée, quoiqu’elle eût grande envie de l’être, conservait de la fraîcheur à l’âge de quarante-cinq ans ; soncaractère était bon et sensible ; elle aimait le plaisir et était dévote. »
C) Mise en place de la tonalité du texte
Pour finir, Voltaire utilise le registre humoristique et le décalage afin de mettre dès le début en avant ses intentions : dénoncer, critiquer et instruire. Il met très vite en place celles-ci puisque dès les premières lignes, on décèle le recours à l’humour et un décalage avec la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'ingénu, incipit
  • Lecture analytique incipit de l'ingénu
  • L'ingénu voltaire incipit
  • Incipit l'ingénu de voltaire
  • L'ingénu (voltaire) incipit, commentaire
  • Voltaire
  • L'ingénu (incipit), chapitre 8
  • L'ingénu

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !