infractuc de myocard

1060 mots 5 pages
Introduction
Le cœur est l'un des plus gros muscles de l'organisme. Sa paroi, qui est en fait le muscle qui assure le pompage du sang, est appelée myocarde. Lors d'une crise cardiaque, ce tissu musculaire ne reçoit pas suffisamment de sang oxygéné en raison du blocage d'une artère. Lorsque la privation d'oxygène est suffisamment grave pour entraîner la mort d'un grand nombre de cellules, il s'agit d'un infarctus. L'expression médicale qui désigne une crise cardiaque est un infarctus aigu du myocarde
Déffinition
Nécrose d'une partie plus ou moins importante du myocarde (muscle cardiaque), consécutive à une obstruction brutale d'une artère coronaire. Lors d'un infarctus du myocarde, l'irrigation d'une partie du cœur ne se fait plus ; privées de sang et d'oxygène, les cellules du myocarde meurent, libérant leurs enzymes qui détruisent le tissu environnant. L'infarctus du myocarde est une affection fréquente. Les hommes sont atteints au moins deux fois plus souvent que les femmes, souvent avant 60 ans.
CAUSES
L'obstruction de l'artère coronaire est presque toujours due à la formation d'un thrombus (caillot) sur une plaque d'athérome, constituée de dépôts de cholestérol, contre la paroi artérielle interne, cette plaque se trouvant préalablement altérée (rompue ou fissurée), parfois après une phase d'angor instable. Cette affection survient le plus souvent chez des patients présentant des facteurs de risque tels que tabagisme, hypertension artérielle, taux de cholestérol supérieur à 2,40 grammes, diabète, sédentarité, surmenage professionnel.
SYMPTÔMES ET SIGNES
Dans environ la moitié des cas, l'infarctus se produit après une période plus ou moins longue pendant laquelle le sujet souffre d'angine de poitrine (angor), crises douloureuses survenant soit à la marche, en particulier au froid et au vent, soit au repos, de préférence la nuit. Ces douleurs (sensations de serrement, de brûlures, parfois de broiement) sont ressenties derrière le sternum et peuvent

en relation