Institution au droit des françois

1213 mots 5 pages
Collin
Marielle
Groupe 17

Commentaire de texte,
Guy Coquille, Institution au droit des François

L’autorité royale est absolue. Dès le 16ème siècle, les juristes définissent le terme ainsi.
Le pouvoir absolu est un pouvoir parfait, un pouvoir dans lequel le peuple doit se reconnaître car il y va de l’intérêt général. Ce même pouvoir est encadré par des lois fondamentales. C’est un pouvoir qui va être analysé par des théoriciens tels Richelieu, Jean Bodin et son disciple Guy Coquille.
C’est ainsi que Guy Coquille analyse le pouvoir absolu et résume le droit coutumier dans son texte « Institutions au droit des François » publié en 1607, extrait des « œuvres, Paris, 1665, tome II page 2 », texte publié sous le règne d’Henri IV, période de querelles de religion. Guy Coquille, député du tiers Etat aux Etats de Blois, jurisconsulte et poète français du 16ème siècle est l’un des grands responsables de la mise à jour des coutumes, il est également connu pour ses écrits politiques.
Dans cet extrait, il expose les prérogatives du Roi français qui font toute sa légitimité vis-à-vis du peuple qu’il gouverne. Tous les pouvoirs sont concentrés autour du monarque et il est le seul à pouvoir prendre les décisions concernant sa façon d’administrer le royaume. Il dispose des pouvoirs régaliens.
Nous allons tenter de montrer quelles sont les prérogatives du monarque absolu, ce qui fait de lui un Roi législateur, gardien de l’Etat et de l’Eglise, mais nous allons voir également que ce Roi se trouve limité par des lois, des institutions et par le devoir de Conseil, afin que son pouvoir ne soit ni tyrannique ni dictatorial.
Dans un premier temps, nous étudierons la façon dont le roi gouverne son royaume et l’administre, puis nous verrons quelles sont ses différentes prérogatives, sa relation avec le peuple, et son rôle de justicier et gardien de la catholicité.

I. Le gouvernement limité du Roi législateur
Le Roi doit être un monarque éclairé dans le sens ou il doit

en relation

  • Commentaire juridique du discours de miterrand 19 avril 1995
    2774 mots | 12 pages
  • Plan d'histoire des institutions
    2317 mots | 10 pages
  • La transformation institutionnelle
    17501 mots | 71 pages
  • François Mitterrand, l'homme et le politique
    1694 mots | 7 pages
  • Dissetation sur la v eme république
    4218 mots | 17 pages
  • Notes sur francois mitterrand
    2495 mots | 10 pages
  • La ivème république : une république instable et éphémère
    3852 mots | 16 pages
  • La vème république
    2659 mots | 11 pages
  • Photo
    297 mots | 2 pages
  • La vème république
    2178 mots | 9 pages