Institutions et théorie de la monnaie

Pages: 248 (61799 mots) Publié le: 9 mai 2012
Cours Mario Dehove – INSTITUTIONS ET THÉORIE DE LA MONNAIE – Mars 2001

Chapitre I

Les définitions empiriques de la monnaie en France et en Europe
Qu’est-ce que la monnaie ? Cette question par laquelle il faut bien commencer, n’admet pas de réponse simple, acceptée par l’ensemble des économistes, ni sous l’angle empirique, ni sous l’angle théorique. Paradoxe des sociétés marchandes : lamonnaie est de plus en plus présente dans tous les instants de la vie quotidienne des agents économiques et, parallèlement, ses formes sont de plus en plus complexes et multiples. La monnaie est l’un des concepts les plus difficiles à définir de la théorie économique. D’où le choix de rejeter au dernier chapitre ce qui forme habituellement la matière du premier chapitre d’un cours sur la monnaie,l’examen critique et rigoureux des différentes définitions théoriques qui ont été proposées de la monnaie par les différents auteurs. Elles supposent en effet, pour être comprises, la connaissance préalable des mécanismes par lesquels la monnaie est créée et détruite et des déterminants des comportements de détention de monnaie des agents économiques : c’est-à-dire des institutions monétaires etfinancières qui forment l’objet de ce cours. Et la conséquence de ce choix : commencer par le recensement des formes actuelles de ce qui est considéré par les autorités monétaires comme de la monnaie ou de la quasi monnaie et la présentation des définitions empiriques qu’elles utilisent pour le besoin de la politique monétaire, de la monnaie appelées les « agrégats monétaires ». Mais cette démarchedélibérément empirique exige malgré tout quelques définitions générales préalables provisoires permettant simplement de l’amorcer.

I. Définition provisoire de la monnaie et de la monnaie de crédit
1.1 La monnaie
Depuis Aristote, la monnaie est définie par les trois fonctions qu’elle est supposée exercer : la monnaie comme intermédiaire des échanges, la monnaie comme réserve de valeurs et, enfin,la monnaie comme unité de compte. Le fait qu’elle soit définie par trois fonctions et non une seule indique déjà l’existence d’une difficulté conceptuelle. 1.1.1 La monnaie intermédiaire des échanges En tant qu’intermédiaire des échanges, la monnaie est un instrument qui permet d’échanger deux biens, en évitant les contraintes du troc. Dans le troc, deux biens M et M’ s’échangent directement l’uncontre l’autre : M → M’ ← Dans l’échange monétaire, deux biens, M et M’ s’échangent par l’intermédiaire d’un instrument spécifique, la monnaie : M → A → M’ L’agent qui détient le bien M et souhaite l’échanger contre M’, le cède d’abord contre de la monnaie A : M →A ← puis cède de la monnaie A contre M’ : A → M’ ←

Cours Mario Dehove – INSTITUTIONS ET THÉORIE DE LA MONNAIE – Mars 2001

Cettedéfinition simple suggère le bénéfice qu’une société peut tirer de la circulation de la monnaie, lorsqu’il existe une division du travail développée, c’est-à-dire lorsque les producteurs sont spécialisés dans la production de certains biens, en sorte qu’ils sont tenus de vendre ce qu’ils produisent pour acheter ce qu’ils consomment. Ce bénéfice consiste à surmonter la contrainte de la doublecoïncidence exacte des besoins du vendeur et de l’acheteur en qualité et en quantité, sur un même lieu, contrainte propre au troc. Ainsi, dans une économie de consommation (sans production avec des dotations initiales) telle qu’elle est définie par la théorie microéconomique, un agent i souhaitant diminuer ses dotations en biens k d’une quantité di(k) contre une augmentation de sa dotation en bien l d’unequantité di(l) doit trouver un agent j souhaitant réaliser l’opération symétrique consistant à augmenter sa dotation en biens k d’une quantité dj(k) pour diminuer sa dotation en bien l d’une quantité dj(l), tels que : di(k) = –dj(k) di(l) = –dj(l) L’exemple célèbre de K. J. Arrow et F. H. Hahn illustre bien les contraintes de la double coïncidence en montrant que dans une économie de troc,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les théories de la monnaie
  • Theorie de la monnaie
  • Theorie monnaie
  • La Theorie De L Institution
  • Theorie quantitative de la monnaie
  • La théorie quantitative de la monnaie
  • La théorie quantitative de la monnaie
  • La neutralité de la monnaie dans les théories économiques

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !