Interculturel - La co-construction comme alternative à la tolérance

Pages: 13 (3039 mots) Publié le: 8 avril 2014

Interculturel
La co-construction comme alternative à la tolérance…


Le concept interculturel se décline sous toutes sortes de formes, souvent polémiques, parfois caricaturales, la plupart du temps suivant l’histoire intellectuelle et institutionnelle du concept dans un contexte culturel donné. Ainsi, les modèles anglo-saxons sont-ils différents des modèles latins - le vocabulaireeuropéen préférant utiliser un compromis en terme de diversité (compétences transversales, éducation à la diversité). Certains envisagent l’interculturel en termes d’intégration et de tolérance ou encore d’inclusion et d’adaptation. D’autres privilégient une approche plus sociologique de lutte contre les préjugés/discriminations ou de discrimination positive. Le vocabulaire français est davantaged’inspiration psychologique et met en avant des stratégies identitaires ou encore le concept mixte d’identité culturelle. Les héritiers de Bourdieu1 travaillent sur la notion d’implicite culturel en lien avec la reproduction sociale. Multiculturalité, interculturalité, transculturalité, pluralité… tous ces termes ont une histoire et des connotations locales : il est intéressant d’en décoder les« illusions d’évidence », les implicites, les enjeux territoriaux.

Après vingt-cinq ans d’exploration en tous sens de la question des diversités culturelles, c’est la conceptualisation d’ITECO2 que nous considérerons ici comme la meilleure illustration actuelle du paradigme interculturel. Elle s'inspire de Margalit COHEN-EMERIQUE3 tout en replaçant la question culturelle dans une position complémentaireavec d’autres dimensions souvent sous-estimées par les observateurs du « choc culturel ». Ce modèle nous paraît particulièrement bien adapté à la plupart des demandes émises par les professionnels de l’action sociale : il permet de relativiser la question culturelle (tout ne se réduit pas à la culture) tout en ouvrant la « boîte » des implicites culturels (les décodages culturels peuvent aider àlever bien des incompréhensions et malentendus).

ITECO° propose un modèle interculturel schématisé par un double triangle imbriqué :























Dans toute situation où le culturel est en jeu, il est primordial d'élargir la réflexion à trois pôles distincts et, dans le même temps, intrinsèquement liés:

l'identité, la personne, le JE;
la(les) culture(s),le(s) groupe(s), le(s) NOUS;
le contexte (p.ex., le contexte migratoire).

Par là même, tout processus interculturel passe par trois phases distinctes et, dans le même temps, intrinsèquement liées:

la décentration (= se regarder en train de fonctionner soi-même d'un point de vue identitaire, culturel et contextuel);
la compréhension (= essayer de comprendre le système de « l'autre » d'unpoint de vue identitaire, culturel et contextuel);
la négociation (= à partir de cette exploration, construire ici et maintenant un mode d'emploi utilisable et respectable par tous pour un « mieux-vivre-ensemble »).


Ce modèle met par ailleurs en évidence des pistes concrètes pour explorer les « zones sensibles » qui cristallisent la plupart des conflits et des zones floues implicitement enjeu dans la confrontation des croyances respectives: p.ex. le statut du religieux ou la condition de la femme à mettre en contexte dans les contentieux historiques qui caractérisent l'histoire récente de la société belge.

Dans un environnement complexe et en pleine mutation, les citoyens – et en particulier les professionnels en contact avec les migrants ou avec les conséquences sociales desmigrations - doivent apprendre à gérer les dissonances ethno-socio-culturelles qui mettent en tension des exigences paradoxales : mondialisation/régionalisation, universalité/diversité, égalité de droit/hétérogénéité de fait…

La « culture dominante » en Communauté française de Belgique est largement universaliste/universalisante. Nous sommes donc, pour l’instant, à l’abri de toute dérive...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Régionalisation comme altérnative à la mondialisation
  • l'instruction dans la famille comme alternative à l'école
  • La nation comme construction
  • les solutions alternatives a la prison
  • Alternative à l'agriculture productiviste
  • les peines alternatives a l'enfermement
  • Quelles alternatives à l'emprisonnement des mineurs?
  • alternatives a la prison

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !