Introduction à l'analyse des organisations

Pages: 11 (2628 mots) Publié le: 5 mai 2010
PSYCHOSOCIOLOGIE
Introduction à l’analyse stratégique des organisations

▪ Michel Crozier et Erhard Friedberg : l’acteur et le système.

▪ Michel Crozier jeune étudiant en sociologie, a tout appris du déterminisme et courants des relations humaines. Il a eu une bourse pour faire une enquête aux EU sur le syndicalisme où il découvre de nouvelles approches qu’il a ramené et a essayé de lesétudier, il remet alors en cause l’idéal bureaucratique (expliqué précédemment par Durkheim, même règle de fonctionnement pour tous, légitimité du travail). Crozier se dit que le problème est que l’individu est traité de manière standardisé, c’est un avantage (clarification, justice) mais le problème c’est que l’individu ne s’adapte pas aux spécificités individuelles. Ce système ne s’adapte pas, nechange pas, ne s’adapte pas. Si ces bureaucratie fonctionnent ( les individus contournent les règles. Crozier sera très connu et montra une équipe de recherche qui devient un labo devenu le Centre de Sociologie des Organisations que reprendra Friedberg plus tard.

▪ F a travaillé sur les entreprises et cherchaient des outils pour comprendre le fonctionnement des entreprises et les blocages.

(Ils ont fondé la sociologie des organisations à la française. Ce qui est spécifique à ce courant de pensée c’est qu’au lieu de partir des théories et de dire « on va aller voir sur le terrain » et ensuite on adapte. Eux on fait l’inverse, ils partent du terrain (démarche empirique) en ayant l’esprit le plus ouvert possible, à partir de ce qui se passe ils on essayé de construire des outils oud’adapter des outils (sociogramme), des méthodes d’entretien, des méthodes d’enquête qui permettent de révéler ce qui se passe véritablement sur le terrain.

Terrain ( Réflexion ( Outils

Pour l’analyse stratégique il faut avoir des postulats de base

■ Les postulats de l’analyse stratégique :

▪ Les hommes n’acceptent jamais d’être traités comme des moyens au service de buts que lesorganisateurs fixent à l’organisation. Chacun a ses propres objectifs, ses buts propres.

▪ La liberté relative des acteurs. Dans une organisation, tout acteur garde une possibilité de jeu autonome, qu’il utilise toujours plus ou moins. La conduite humaine n’est pas le produit mécanique de l’obéissance ou de la pression de données structurelles. Elle l’est pas complètement déterminée, elle est contingente( laisse à penser que l’on a toujours le choix.

▪ La rationalité limitée : Les stratégies des acteurs sont toujours rationnelles, mais d’une rationalité limitée (et contingente). Aucun acteur n’a le temps ne les moyens de trouver la solution la plus rationnelle dans l’absolu (si jamais elle existe) pour atteindre ses objectifs. Il s’arrête à celle qui le satisfait momentanément le moins mal,la solution « la moins insatisfaisante » pour lui.

■ Les concepts de stratégie :

▪ En fonction des atouts dont il dispose, et des contraintes auxquelles il devra faire face, un individu adoptera tel ou tel comportement qu’il s’agira de décoder.

■ Observation 1 :

▪ L’acteur n’a que rarement des objectifs clairs et encore moins des projets cohérents. Ils sont multiples, plus ou moinsambigus, explicites ou contradictoires. (Ex : je suis pour l’aide aux plus pauvres, que l’Etat aide les plus démunis, pour les allocations familiales PAR CONTRE quand je paye mes impôts je paye le minimum et je râle.) ( être humain c’est souvent être en désaccord avec soi même.

■ Observation 2 :

▪ Le comportement d’un acteur est cependant actif. Malgré les contraintes et les limites, iln’est jamais totalement déterminé. Même la passivité est toujours d’une certaine manière le résultat d’un choix. (Setting, réunion où il y a un conflit entre deux partie et ne rien dire…) Si la passivité est le choix d’une stratégie on est toujours considéré comme actif.

■ Observation 3 :

▪ Si le comportement d’un acteur n’est pas déterminé par rapport à des objectifs clairs, il est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Introduction à l'analyse financière
  • Introduction à l'analyse de risque
  • Introduction à l'analyse financière
  • Introduction a l'analyse de l'organisation
  • Introduction à l’analyse systémique
  • Introduction a l'analyse économique
  • Introduction à l'analyse économique
  • Introduction à l'analyse économique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !