Inutile

Pages: 11 (2559 mots) Publié le: 2 mai 2013
Le langage est un moyen permettant de s'exprimer, d'échanger et de partager des idées. Il est d'ailleurs utilisé notamment par les philosophes pour amener les gens à rechercher la vérité, à clarifier leurs pensées. Platon, philosophe du V siècle avant Jésus-Christ, parlait de maïeutique pour désigner l'art "d'accoucher les esprits". Ceci consiste à établir un dialogue avec une personne, dialoguequi peut paraître banal en apparence, mais qui l'amène à découvrir la vérité qu'il a en lui. Dans ce texte de Platon, Socrate discute avec Gorgias au sujet de la rhétorique, art de la persuasion et va amener Gorgias à s'exprimer, à exposer ce qu'est, selon lui, l'art de la rhétorique.

Socrate commence le dialogue en donnant une définition de la rhétorique qui pousse le sophiste grecGorgias à discuter sur sa thèse, selon laquelle la rhétorique, procédé propre au discours, traiterait de sujets importants, concernant l'humanité, et capable d'apporter du bien à l'homme. Puis Socrate aide Gorgias à clarifier sa thèse qui lui semble trop vague, et va pour cela, lui démontrer que d'autres personnes prétendent apporter du bien aux hommes sans pour autant procéder à la rhétorique. Ala fin du dialogue, Gorgias complète la définition de la rhétorique en expliquant pourquoi, selon lui, sa thèse est valable. Dans une deuxième partie, nous nous demanderons en quoi consiste la rhétorique, ce qu'elle produit à l'homme et qu'elle est sa portée.



Socrate, dès l'introduction (l. 1 à 9) donne le sens du mot rhétorique, qu'il présente comme un art capable"(d'accomplir et d'achever) (sa) tâche uniquement au moyen du discours". Il insiste sur le fait que la rhétorique est un procédé oratoire, qui ne demande aucun autre moyen que le discours pour achever sa tâche. Cette première définition constitue une approche, Socrate amène le sujet et utilise une question rhétorique "n'est-il pas vrai", qui implique une réponse positive de Gorgias. Puis Socrate demande àGorgias de compléter sa définition, il le pousse à préciser le sujet de ces discours. Il apporte lui-même une précision en parlant de "discours propres à la rhétoriques". Il semble donc déjà, que Socrate mette en garde Gorgias sur le fait que tous les discours n'utilisent pas la rhétorique. Gorgias répond que la rhétorique traite "les plus grandes de toutes les affaires humaines (...) et lesmeilleures". Cette réponse apparaît vague, présentée de cette façon, on pourrait croire que la rhétorique n'a rien d'un art, et que l'on peut la trouver dans n'importe quelle conversation banale. On se demande alors qu'elle est l'originalité de ces discours et quelle importance il faut donner à cet art. Socrate va ainsi profiter de la réponse de Gorgias pour l'amener à clarifier sa pensée en lui montrantque la rhétorique ne traite pas seulement des affaires humaines.

Dans une première partie (l. 10 à 24), Socrate discute la réponse de Gorgias. En effet, il feint d'être dans un banquet et s'imagine ce que sont, pour la plupart des gens, les plus grandes affaires humaines, choses résumées dans une chanson populaire "(qui énumère) des biens". Ces biens sont "la santé", "la beauté" et"la richesse acquise sans fraude". Ces trois biens semblent être les grandes préoccupations du peuple, et être à l'origine du bonheur. Socrate en choisissant de se placer dans un banquet, insiste sur l'importance accordée par le peuple à la santé, la beauté et la richesse. On ne trouve pas dans ces biens la rhétorique mais des affaires qui préoccupent les gens du peuple parce qu'elles traitent dechoses qui sont difficiles à acquérir et qui pour eux constituent un bien. Socrate de manière implicite, annonce qu'il va démontrer que ces trois biens n'ont rien de particulier, ne donnent aucun pouvoir, contrairement à la rhétorique qui elle apporte beaucoup à l'homme. Socrate invente alors une discussion entre lui et un médecin à qui Gorgias aurait dit que la rhétorique produit un bien à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Inutile
  • inutile
  • Inutile
  • Inutile
  • inutile
  • Inutile
  • Inutile
  • Inutile

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !