Itb question 39

Pages: 5 (1187 mots) Publié le: 22 février 2011
-------------------------------------------------
Question 39 : pourquoi une entreprise doit elle connaitre le seuil de rentabilité
-------------------------------------------------
De ses nouveaux projets ?



INTRODUCTION

Une entreprise qui croît est une entreprise qui vit. Qu’il s’agisse de croissance interne ou de croissance externe, le développement de son activité reste unpuissant moteur de motivation pour un dirigeant. Mais diriger c’est aussi prévoir et décider. Et à cet effet, le responsable d’entreprise dispose de nombreux outils d’aide à la décision, plus ou moins pertinents.

Parmi ceux-ci, l’étude du seuil de rentabilité et du point mort doit être systématiquement évoquée par le banquier lors d’un entretien avec le chef d’entreprise afin de s’assurer qu’ila lui-même analysé ces éléments de base face aux projet qu’il initie.

C’est pourquoi dans une 1ere partie, après avoir définit le SR et le PM nous évoquerons l’intérêt de les identifier et dans une seconde partie, comment les analyser.


I. LE SR ET LE PM : Définitions et pertinence

A Définition

* Le SR correspond au niveau d’activité (production, quantité de bien vendus)pour lequel, au compte de résultat, l’ensemble des produits couvre l’ensemble des charges. A ce niveau d’activité, le bénéfice est donc nul. On peut exprimer ce niveau d’activité en C.A minimum à atteindre ou en production minimum à réaliser.

* Le PM indique la date à laquelle le SR est atteint. A compter de cette date, l’entreprise devient bénéficiaire. Plus tôt dans l’exercice, le SR estatteint (PM), plus vite l’entreprise est sécurisée.


B Pourquoi les identifier ? Les Enjeux


Le Chef d’entreprise se trouve régulièrement confronté à des situations d’incertitude.
Il peut par exemple, estimer l’intérêt probable du consommateur pour un nouveau produit à l’aide d’une étude de marché mais il n’aura jamais la certitude sur le niveau de ventes qu’il pourra réaliser.Pouvoir déterminer le moment où l’activité prévisionnelle d’un nouveau produit, d’une nouvelle chaîne de production ou d’un projet de création d’entreprise devient rentable est un acte de gestion essentiel pour le chef d’entreprise.

Pouvoir décider : d’une baisse de son prix de vente pour augmenter le nombre de produits vendus ou, au contraire, augmenter ce même prix de vente pourrentabiliser une activité peu rentable constituent une des problématiques courantes pour un décideur.

Afin de réduire l’incertitude, il convient d’avoir une connaissance précise des coûts de fonctionnement et de la marge brute dégagée par l’activité.

Le SR est un bon indicateur pour valider le réalisme d’un projet car on peut le traduire concrètement par exemple en nombre d’heures à facturer,d’articles à vendre en moyenne par jour (ou par semaine etc.)

Il permet de mieux étudier et analyser le rôle et la répartition des charges entre fixes et variables. Notamment il oblige à calculer la marge sur coûts variables dont l’intérêt est de pouvoir connaitre les inconvénients de l’imputation des charges fixes.

II. Comment les analyser ?

A La répartition de l’ensemble des chargesde l’exercice en deux catégories

Pour calculer le CA minimum à réaliser au cours d’un exercice afin de couvrir toutes les charges, il est nécessaire de ventiler l’ensemble des charges et de déterminer la proportion de C.A qui ne sera pas utilisée pour « payer » les charges variables. Ce montant permet d’assumer les charges fixes de l’entreprise.
* Les charges fixes
Les charges fixes,qualifiées également de « charges structurelles », correspondent aux charges nécessaires et engagées pour le fonctionnement de l’entreprise. Elles dépendent de la structure de production de l’entreprise (loyers, amortissements), de la structure humaine (rémunérations, charges sociales) et de la structure financière. Leur montant est indépendant du niveau d’activité dans le cadre d’une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Questions ITB
  • Question itb
  • ITB question n 26
  • question 44 itb 2013
  • Question n°54
  • Question 60 ITB 2013
  • Question oral itb 2011
  • question 1 ITB 2014

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !