Jean paul sartre l'existencialisme est un humanisme

288 mots 2 pages
L'existentialisme est un humanisme a été publié en 1946 et considéré comme l'exposition de sa pensée philosophique, l'existentialisme. Il est le compte rendu d'une conférence réalisée en octobre 1945 à Paris. Celle-ci se découpe en 6 parties : dans la première partie, Sartre expose les critiques qui ont été adressées à l’existentialisme (marxiste et catholique), ensuite il va définir l’existentialisme, va faire une différence entre les deux écoles, va parler du premier principe de cette philosophie athée, de la promotion de la subjectivité, du projet, de l’acte et de la responsabilité. Dans la troisième partie il va définir quelques concepts fondamentaux de l’existentialisme comme l’angoisse, le délaissement ou le désespoir puis
Sartre va communiquer l’optimisme d’une pensée de l’action à l’opposé du quiétisme. Dans la cinquième partie, il va répondre aux critiques de la subjectivité en parlant de la notion de la condition humaine, de la notion de subjectivité, de l’objection du relativisme moral
(difficulté de juger un acte libre), etc… Et dans la dernière partie Sartre va caractériser l’existentialisme comme humanisme (deux types possible).

La philosophie sartrienne n’est pas une philosophie quiétiste ni une philosophie du désespoir même si Sartre est athée c’est d’ailleurs un des points essentiel de sa pensée. Non pas qu’il veut prouver que Dieu n’existe pas mais il montre que si Dieu existait, il serait de toute façon inutile. C’est une philosophie « d’action et d’engagements » et elle a un entendement fondé sur l’optimisme de la liberté. D’après Sartre, la mauvaise foi est le fondement principal des critiques formulés contre sa philosophie car ces derniers ont peur d’assumer leur liberté.
Cette philosophie débute d’un désespoir qu’on peut qualifié d’optimiste et inné.
L’existentialisme est un pari et non une croyance aveugle sur les

en relation

  • Jean-paul sartre, commentaire sur l'existencialisme est un humanisme
    470 mots | 2 pages
  • Texte bac les mouches, sartre
    943 mots | 4 pages
  • Camus les justes
    4614 mots | 19 pages