Jeunesse n'est qu'un mot

6702 mots 27 pages
DÉPARTEMENT DE SOCIOLOGIE UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

SOL 3406 Sociologie de la jeunesse

Jacques Hamel Hiver 2010

1. LES OBJECTIFS DU COURS

Ce cours traite de la jeunesse, des jeunes envisagés à la lumière de la sociologie, et plus spécialement des travaux et recherches liés au domaine de la jeunesse. Dans cette optique, les jeunes, leur situation et les problèmes qu’ils affrontent seront tour à tour abordés au fil des théories sociologiques qui ont cherché à les expliquer. L'histoire de la sociologie de la jeunesse sera également retracée dans ses grandes lignes. Le cours a pour vision pédagogique de cerner la situation vécue par les jeunes — notamment les étudiants et étudiantes inscrits à ce cours — et de tenter de la transposer sur le plan théorique en faisant appel aux notions et aux concepts mis au point par différents auteurs, de diverses obédiences, à commencer par les têtes d'affiche de la sociologie des jeunes. Qui est jeune ? C’est la première question posée dans ce cours. Qui désigne t-on par ce terme ? L'État, par exemple, considère comme jeunes les individus âgés de 16 à 32 ans pour les motifs bureaucratiques qui découlent de ses interventions et politiques sociales. La jeunesse peut-elle se concevoir en sociologie par ce truchement ? Sinon, comment la déterminer ? La jeunesse est au premier chef un fait de société ou de culture. Être jeune au MoyenÂge n'a rien de commun avec ce statut de nos jours. La jeunesse se conçoit différemment chez les Baruya de Nouvelle-Guinée et chez les Américains. La jeunesse tient également à une image qui s'impose par la force démographique d'une génération, à l'instar des soixante-huitards. La jeunesse a donc surgi de l'histoire des sociétés et de leur développement. Le boom démographique de l'après-guerre a été le fer de lance de la jeunesse contestataire des années 1960. La jeunesse, vue comme l'âge de l'insouciance, de la crise de l'adolescence et des problèmes qui en découlent appartient grosso modo à la

en relation

  • La jeunesse n'est qu'un mot
    1585 mots | 7 pages
  • La jeunesse n'est qu'un mot de p.bourdieu
    4323 mots | 18 pages
  • Plan détaillé de dissertation "La jeunesse n'est-elle qu'un mot ?"
    1129 mots | 5 pages
  • Exposé "la jeunesse n'est qu'un mot" de pierre bourdieu
    1283 mots | 6 pages
  • La jeunesse philosophie
    2779 mots | 12 pages
  • Classes sociales
    1905 mots | 8 pages
  • La génération
    1672 mots | 7 pages
  • Td Sociolgie Texte 6 Bourdieu
    730 mots | 3 pages
  • Expos Francais
    1103 mots | 5 pages
  • Sociologie Pierre Bourdieu
    2085 mots | 9 pages