Kant, critiquer de la faculté de juger

Pages: 3 (700 mots) Publié le: 17 février 2012
Dans ce texte, Kant s’est efforcé de dépasser l’opposition entre le relativisme empiriste, qui considère que les gouts sont subjectifs et le dogmatisme nationalisme, qui considère qu’il existe unebeauté objective. Kant reconnait que le beau est l’objet d’un jugement et que l’agréable est l’objet d’une sensation. Une sensation a un caractère tout a fait subjectif. Alors qu’il existe, selon Kant,une certaine objectivité de jugement esthétique. Mais cette objectivité n’est pas du même domaine que celle de la connaissance. En effet, il n’y a pas de vérité en matière d’art.
Comment Kantdifférencie t il le gout de la beauté ?
Dans la première partie du texte, Kant montre qu’il est dans la nature humaine d’apprécier certaine chose, et d’en détester d’autres selon un sentiment, et que, de cefait, il reconnait que c’est un avis qui lui est personnel et qui n’est pas universel. Il insiste ici sur la subjectivité du gout, et sur sa nature à provenir du fondement d’une personne, et à êtremême complètement indépendante de la volonté de celui-ci. Ceci lui permet alors de suggérer qu’il est dans la nature de l’homme de comprendre que ses gouts personnels ne sont pas universels et que touthomme respecte grâce a cela les autres gouts que le siens. Il montre que cela concerne le sens du gout, le sens de l’ouïe, et de la perception. De plus, Kant considère qu’un jugement de gout ne peutêtre erroné car il est personnel. Il cite la maxime : « A chacun son gout » qu’il prétend valable pour tout ce qui est agréable. Pour prouver sa théorie, Kant utilise des exemples. En effet, il dit qu’onhomme qui dira « le vin des canaries est agréable » admet volontiers être repris. De plus, il montre que ce principe n’est pas applicable qu’au simple sens du gout en disant qu’une couleur peut être« douce et aimable » pour l’un et pourtant « morte et éteinte » pour un autre.
Dans la seconde partie de son texte, Kant parle de l’art et de la perception du beau dans l’art. Il commence par...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Kant critique de la faculté de juger
  • Kant critique de la faculté de juger
  • Critique de la faculté de juger, kant
  • Kant, critique de la faculté de juger
  • Kant critique de la faculté de juger l'eshtetique
  • Critique de la faculté de juger écrite par kant
  • Kant critique de la faculté de juger, §7
  • Kant, Critique de la faculté de juger, §1

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !