Kant, idée d’une histoire universelle

Pages: 8 (1970 mots) Publié le: 27 janvier 2011
L’homme a un penchant à s’associer, car dans un tel état, il se sent plus qu’homme par le développement de ses dispositions naturelles. Mais il manifeste aussi une grande propension à se détacher (s’isoler), car il trouve en même temps en lui le caractère d’insociabilité qui le pousse à vouloir tout diriger dans son sens ; et de ce fait, il s’attend à rencontrer des résistances de tout côté, demême qu’il se sait par lui-même enclin à résister aux autres. C’est cette résistance qui éveille toutes les forces de l’homme, le porte à surmonter son inclination à la paresse, et, sous l’impulsion de l’ambition, de l’instinct de domination ou de cupidité, à se frayer une place parmi ses compagnons qu’il supporte de mauvais gré, mais dont il ne peut se passer. L’homme a alors parcouru les premierspas, qui de la grossièreté le mènent à la culture dont le fondement véritable est la valeur sociale de l’homme. […]

Questions
1. Dégager les idées essentielles du texte, puis reformuler la thèse.
2. Préciser l’argumentation qui conduit à la thèse de l’auteur.
3. Expliquer ce qui est souligné.

Explication

1. Question à laquelle le texte répond :
Quelle moyen utilise “la nature” pourconduire l’homme vers la vie sociale et morale ? Comment expliquer le passage de la nature à la culture et le progrès historique des facultés humaines ?
Thèse : Kant répond par le fait d’un antagonisme fondamental dans la nature humaine : l’insociable sociabilité. Par la contradiction dans les termes, Kant veut montrer que c’est le seul développement de cette nature conflictuelle qui engendre lefait moral. Et qu’il n’y a donc nul besoin de supposer une révélation extérieure pour voir surgir un monde rationnel et le système des lois civiles (tout moral).
2. Raisonnement : il est déductif & explicatif.
Il est d’abord construit dans la forme d’un syllogisme : en trois moments. Ensuite, on voit ce qui résulterait de l’hypothèse inverse.

A. Le mouvement syllogistique :

1. Les deuxprémisses :
• MAJEURE : Tout homme est animé d’un antagonisme naturel et fondamental. Kant insiste sur l’aspect contradictoire et simultané de ce double trait de la nature humaine :
L’homme a un penchant à s’associer, car dans un tel état, il se sent plus qu’homme par le développement de ses dispositions naturelles. Mais il manifeste aussi une grande propension à se détacher (s’isoler), car iltrouve en même temps en lui le caractère d’insociabilité qui le pousse à vouloir tout diriger dans son sens ;
Cette dualité conflictuelle dans la nature humaine amène tout de suite une résultante : la résistance est nécessairement réciproque.
et de ce fait, il s’attend à rencontrer des résistances de tout côté, de même qu’il se sait par lui-même enclin à résister aux autres.
L’homme, par _ auxautres espèces, s’engage dans un processus d’acquisition. Son évolution n’est pas donnée mais produite par le jeu des conflits. C’est la contradiction qui s’approfondit grâce à la reconnaissance des mêmes dispositions ches l’autre : l’homme a cette faculté d’anticiper et de se connaître lui-même en reconnaissant les autres.

• MINEURE : Argument principal de la thèse : cette résistance subjectivele pousse à travailler sur soi et en soi pour s’affirmer.
Or c’est cette résistance qui éveille toutes les forces de l’homme, le porte à surmonter son inclination à la paresse, et, sous l’impulsion de l’ambition, de l’instinct de domination ou de cupidité, à se frayer une place parmi ses compagnons qu’il ne peut souffrir mais dont il ne peut se passer.
Aucun homme ne peut acquérird’individualité libre sans un tel travail sur soi au milieu des autres : la résistance n’est pas seulement un travail subjectif d’amélioration, elle est ce qui éveille toutes les capacités humaine sans exception : c’est toute la nature humaine qui est mobilisée par les passions négatives. C’est le passage par le négatif qui conduit l’homme au positif : cad la raison pratique (la morale).

2. La...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Kant, idée d'une histoire universelle
  • Idée d’une histoire universelle, de kant
  • Idée d'une histoire universelle au point de vue cosmopolitique, Kant.
  • Kant
  • Kant: idée d'une histoire universelle au point de vue cosmopolitique. (1784)
  • Kant, idée d'une histoire universelle au point de vue cosmopolitique
  • Emmanuel Kant Proposition Plan Idée d'une Histoire universelle Proposition 1

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !