La bioéthique

892 mots 4 pages
LA BIOETHIQUE
INTRODUCTION :
Dans le domaine médical, le terme d’éthique recouvre indifféremment le terme de bioéthique et l’éthique médical. BIOS=VIE , domaine du vivant.
La bioéthique s’occupe de réfléchir au développement des techniques scientifiques des domaines du vivant liés à la recherche médicale ( place de l’homme dans la recherche) différent de l’éthique médical lié à la pratique médical ( relation, place du patient).
La bioéthique veut donner une définition de l’être humain afin de délimiter la ou la recherche et la pratique risquent de mettre en péril son intégrité. Elle réfléchie aussi i à la société dans laquelle nous vivons. L’enjeu de toute recherche médicale porte sur l’espèce humaine mais la plupart des lois de bioéthique ne sont valide qu’a l’échelle nationale et non internationale, il est surtout question de société. Questionnement sur l’être humain et l’objectif de la bioéthique, quelque soit le pays qui édite les lois est le même : il vise le bien mais avec des conceptions qui sont propres à chaque nation en fonction de des héritages, de son histoire, ou de ses croyances Les interdits diffère selon chaque pays. Depuis 1994 on a introduit le concept du corps dans les lois française et ce dans le but de protéger la personne humaine. Le médecin en tant que praticien doit respecter un code de déontologie qui garantit un minimum le respect du patient. La déontologie crée une obligation de règles auxquelles le praticien doit se soumettre. En médecine il s’agit du serment d’hypocrate qui vaut pour la relation particulière entre médecin et patient. 1. Naissance de la bioéthique
La bioéthique est née comme beaucoup d’autres mouvements d’une indignation devant des abus qui ont été commis. C’est après les horreurs faites pendant la 2.GM qu’est apparue l’impératif de mettre e place un texte empêchant d’effectuer de nouveaux des recherches et des expériences sur des sujets vivants des les traiter comme des objets.

A. Le code de Nuremberg

en relation

  • Bioethique
    5433 mots | 22 pages
  • La bioéthique
    1097 mots | 5 pages
  • La bioéthique
    595 mots | 3 pages
  • BioEthique
    513 mots | 3 pages
  • Bioéthique
    293 mots | 2 pages
  • La bioéthique
    686 mots | 3 pages
  • La bioéthique
    2299 mots | 10 pages
  • La bioéthique
    1549 mots | 7 pages
  • La bioéthique
    3567 mots | 15 pages
  • La bioethique
    275 mots | 2 pages