la bruyère

684 mots 3 pages
La Bruyère (1645-1696)

I/Biographie :
Il est né à Paris en 1645. D’origine bourgeoise, La Bruyère fait ses humanités (études des auteurs grecs et latins) et obtient une licence en droit et achète une charge de trésorier général à Caen. À partir de 1684, et grâce à Bossuet (1627-1704), il est sous-précepteur dans la maison du Grand Condé, auprès du jeune duc de Bourbon, petit-fils du prince ainsi que de Mademoiselle de Nantes, fille naturelle de Louis XIV et de Françoise de Montespan. À partir de 1687, son activité professorale cesse et il devient bibliothécaire chez les Condé. Il commence à rédiger Les Caractères (1688) dès 1670. Il sort sous ce titre : les Caractères de Théophraste, traduits du grec, avec les Caractères ou les Mœurs de ce siècle. L'ouvrage comptait cent pages de traduction et deux cents pages originales. C’est un livre qu’il a maintes fois remanié et augmenté. La première publication du livre est anonyme et porte le titre Les Caractères ou mœurs de ce siècle : le succès est rapide et l’ouvrage est réédité plusieurs fois du vivant de l’auteur. La Bruyère est désormais célèbre et son élévation sociale est indéniable. En 1693, il est élu à l’Académie française, notamment grâce à la protection des Condé et au soutien, à l’Académie, du parti des Anciens. En mai 1696, La Bruyère meurt suite à une attaque d’apoplexie.

II/ La querelle des Anciens et des Modernes :
La querelle des Anciens et des Modernes ou querelle des Classiques et des Modernes est une polémique née à l’Académie française et qui agite le monde littéraire et artistique de la fin du xviie siècle.

La querelle des Classiques et des Modernes oppose deux courants distincts : Les Classiques ou Anciens menés par Boileau, soutiennent une conception très particulière de la création littéraire, comme simple imitation des auteurs de l’Antiquité ; cette thèse est fondée sur l’idée que les Grecs et les Romains ont atteint une fois pour toute la perfection artistique.

en relation

  • La bruyere
    3500 mots | 14 pages
  • La bruyère
    1050 mots | 5 pages
  • Bruyère
    595 mots | 3 pages
  • la bruyère
    413 mots | 2 pages
  • La Bruyère
    658 mots | 3 pages
  • La bruyére
    803 mots | 4 pages
  • La bruyere
    263 mots | 2 pages
  • La bruyère
    867 mots | 4 pages
  • bruyere
    1116 mots | 5 pages
  • La bruyère
    1491 mots | 6 pages