la bruyere

2930 mots 12 pages
Explication de texte
Au XVIème siècle, pendant le courant humaniste, les auteurs trouvent dans les textes hérités de l’Antiquité une source d’inspiration. C’est dans cette perspective qu’une modernité poétique peut s’établir. A ce titre quelques poètes tels que Du Bellay ou encore Ronsard se réunissent pour former un groupe appelé la Pléiade, soit le nom d’une constellation de sept étoiles. Le dessein de ces derniers repose sur la volonté de soutenir la langue française, d’enrichir son style et ce, en s’inspirant des auteurs grecs et latins.
Nous prêterons attention au poème XLI de Ronsard, publié en 1578, adressé à Hélène de Surgères, dame de compagnie de la reine Catherine de Médicis. C’est elle qui lui a demandé d’écrire ce recueil. Cependant, Ronsard, tombé sous le charme de la jeune femme, lui adresse ce poème XLI. Il s’agit plus précisément d’un sonnet, composé alors de deux quatrains et deux tercets. Ce dernier constitue une invitation adressée à la femme aimée à rejoindre le poète dans son mode de vie.
En quoi peut-on dire que la dimension antique du poème parvient à incarner la leçon de vie argumentée par Ronsard ?
Nous analyserons les éléments propre à la période antique pour comprendre leur rôle au sein de l’argumentation de Ronsard.
La dimension antique du sonnet
Il est vrai que le poème délivre une véritable leçon de vie à son destinataire. Selon le poète, Hélène doit profiter de la vie, loin de la superficialité de la Cour. Le “Je” poétique prône une vie simple, et une capacité à savoir jouir du moment présent.
Tout d’abord, notons que la philosophie de vie de Ronsard est en corrélation avec la célèbre formule d’Horace “Carpe diem”, à savoir “Cueille le jour présent”. Il s’agit d’une locution latine extraite d’un poème d’Horace, dont les vers qui suivent sont “quam minimum credula postero”, ce qui explicite la pensée Horacienne puisque littéralement cela signifie “et [sois] la moins crédule [possible] pour le jour suivant”. Ces vers latins

en relation

  • La bruyere
    3500 mots | 14 pages
  • La bruyère
    1050 mots | 5 pages
  • Bruyère
    595 mots | 3 pages
  • la bruyère
    413 mots | 2 pages
  • La Bruyère
    658 mots | 3 pages
  • la bruyère
    684 mots | 3 pages
  • La bruyére
    803 mots | 4 pages
  • La bruyere
    263 mots | 2 pages
  • La bruyère
    867 mots | 4 pages
  • bruyere
    1116 mots | 5 pages