La corse

947 mots 4 pages
Etude de Cas : La Corse.

La Corse est, avec 8680 km², l’une des régions françaises la moins étendue. Avec 307 000 habitants en 2009 et une densité moyenne de 35 habitants par km², elle est la moins peuplé et la moins densément peuplé des régions métropolitaines. La Corse doit faire face à des contraintes naturelles assez fortes au premier rang desquelles l’insularité. Ainsi Nice est à 170 km, et Piombino est à 80km. La Corse souffre également d’un retard de développement et le PIB par habitant est de 24 200 € alors que la moyenne nationale est de 30 400 €. Pour toutes ses raisons, la Corse est considérée comme une région périphérique.
Quel est l’organisation de la Corse et quels sont les acteurs et enjeux de son aménagement ? I. Une identité forte, une décentration précoce 1. Une identité forte… La spécificité Corse, en matière d’identité, a été largement favorisée par l’insularité. Elle s’explique également par le rattachement tardif de la Corse à la France. Ainsi que la persistance de l’influence italienne jusqu’à la fin du XIXème siècle. Elle s’appuie également sur une spécificité linguistique même si la pratique du Corse est en déclin depuis la seconde guerre mondiale elle est très supérieure à celle des autres langues régionales. 2. … qui alimente des revendications politiques… La Corse est la seule région métropolitaine où des mouvements de contestation fondés sur des revendications identitaires se sont installés durablement dans le paysage politique. Au début du 20ème siècle, ils en existaient de comparable dans d’autres régions françaises mais qui ont disparus ou presque. 3. … A l’origine d’une décentralisation précoce.
Jardin en terrasse
Jardin en terrasse Ces revendications sont à l’origine d’une décentralisation plus précoce et plus avancé que dans les autres régions françaises. En 1982, la Corse est dotée pour la première fois d’un statut spécifique. En 1991, est créé la CTC dont les pouvoirs ont été étendus en

en relation

  • La corse
    728 mots | 3 pages
  • corse
    302 mots | 2 pages
  • Corse
    3892 mots | 16 pages
  • Corse
    4366 mots | 18 pages
  • La corse
    4037 mots | 17 pages
  • La corse
    451 mots | 2 pages
  • Corse
    2536 mots | 11 pages
  • La Corse
    1235 mots | 5 pages
  • La Corse
    1597 mots | 7 pages
  • La Corse
    279 mots | 2 pages