La croisé des destinée

2794 mots 12 pages
Depuis la fin du Moyen Âge, les rois de France n’ont cessé d’affirmer leur autorité. Le fonctionnement du régime qu’ils mettent en place, l’Ancien Régime, repose sur l’Église, le gouvernement par le roi, la division de la société en trois ordres (le clergé, la noblesse et le tiers état), et l’octroi de privilèges à certains sujets.
Contexte politique

Au xviie siècle, trois rois se succèdent sur le trône de France : • Henri IV (qui règne de 1589 à 1610) met fin aux guerres de Religion et ramène la paix dans le royaume de France en promulguant l’édit de Nantes en 1598, qui garantit la liberté de culte aux protestants. Il annexe des territoires définissant les frontières de la France, redresse le pays, affermit l’autorité royale et relance l’économie. • Louis XIII (qui règne de 1610 à 1643) affirme un état fort et centralisé. • Louis XIV règne pour sa part de 1643 à 1715. Durant son enfance, une grande révolte des princes secoue le royaume (la Fronde). Le souverain, surnommé le Roi-Soleil, décide de mettre en place un régime de toute puissance à partir de 1661 : l’absolutisme. Il fait agrandir le château de Versailles où il s’installe, accueille son immense cour (ce qui lui permet de surveiller les grands princes) et soutient le développement des arts et des lettres. • Au début du xviie siècle, le royaume de France est encore fractionné et désorganisé, mais, au fil des décennies, le pays prospère et prend la forme qu’on lui connaît aujourd’hui, grâce à une politique de conquêtes territoriales — telles les guerres de Hollande (1672-1679) et de la ligue d’Augsbourg (1688-1697) —, à une unité religieuse, et à une puissance royale incarnée par l’absolutisme de Louis XIV.
Contexte culturel
Quelques avancées culturelles : • La codification de nombreuses règles d’écriture. • La création de l’Académie française (1634), de l’Académie des inscriptions et belles lettres (1663), de l’Académie des sciences (1666). • Le mécénat royal :

en relation

  • Ma propre conception de l'être humain
    1346 mots | 6 pages
  • monologue d'otis
    1115 mots | 5 pages
  • Poiutrez
    1054 mots | 5 pages
  • La princesse de clèves
    1336 mots | 6 pages
  • Fiche synoptique
    870 mots | 4 pages
  • Philo
    452 mots | 2 pages
  • Alfred de vigny
    1113 mots | 5 pages
  • La paux de chagrin
    674 mots | 3 pages
  • document
    809 mots | 4 pages
  • Mobilité sociale
    1923 mots | 8 pages