la disparition

Pages: 16 (3758 mots) Publié le: 11 octobre 2014
La disparation.
-Politique et sujet chez Simondon
Mise en ligne le jeudi 5 mai 2005
par  Alberto Toscano

Est-il possible d’extraire des écrits de Gilbert Simondon les linéaments d’une pensée (de la) politique ? On esquissera une réponse affirmative en portant notre attention sur trois aspects de la philosophie de Simondon : 1. la façon dont le concept de Nature ou de pré-individueldéplace les débats sur le rapport entre action politique, nature humaine et capacité biologique ; 2. l’importance de l’excès du sujet sur l’individu comme matrice d’une politique du transindividuel ; 3. la possibilité d’envisager la notion de disparation, surtout dans sa lecture deleuzienne, comme un apport essentiel à une philosophie politique de la différence, c’est-à-dire à une pensée non-dialectiquede la construction et du conflit. On terminera avec une considération sur les limites de Simondon, limites concentrées dans la notion équivoque et irénique de « culture » ou de « culture technique ».
The power of a word lies in the very inadequacy of the context in which it is placed, in the unresolved or partially resolved tension of disparates.
Robert Smithson
Il y aurait maintes raisonspour juger une lecture politique des écrits de Simondon illégitime et stérile, ou au moins foncièrement problématique. D’abord, on pourrait observer que la pensée simondonienne, bien qu’elle développe des concepts tels que société, communauté ou culture, n’accorde aucune spécificité à l’activité politique. Mieux, on peut trouver dans sa démarche théorique, en particulier dans sa conception du rapportsocial ou transindividuel, une forte charge anti-politique, si l’on définit « politique » soit comme administration souveraine et représentative de la chose publique, soit comme activité de répartition des places et des pouvoirs, soit comme interruption et dissensus. On répondra que, dans une époque où « l’ontologie a absorbé le politique » [1], c’est seulement vers les penseurs qui ont évité leslieux communs de la politique qu’on peut se tourner pour forger les outils conceptuels qui nous permettront d’articuler notre présent, ses enjeux, ses luttes, ses inerties. Peut-être, mais un usage de Simondon ne peut ignorer la façon dont ses travaux sur le social et la culture technique constituent un effort pour neutraliser le lien entre antagonisme et productivisme qui marquait la politiquede la guerre froide ; un effort fondé sur le diagnostic du refoulement de l’invention par le travail, et de l’objet technique par la bien nommée « morale du rendement » [2]. D’où son interprétation du Marxisme comme une philosophie consubstantielle à la domination hylémorphique de la nature par le travail, dont les concepts d’antagonisme (lutte de classe) et de capacité (nature humaine) n’arriventpas à suivre véritablement les complexes des matériaux et des forces, les lignes d’invention et les procès transindividuels qui structurent le social. On doit lire le travail sur l’objet technique comme un essai de soustraction au discours du capitalisme et au discours sur le capitalisme au moyen d’une pensée qui refuse le paradigme du travail pour chercher dans l’activité technique etscientifique de l’invention la clef d’une nouvelle genèse de la vie collective. « Travail et capital », écrit-il, « sont en retard par rapport à l’individu technique », qui « n’est pas de la même époque que le travail qui l’actionne et le capital qui l’encadre » [3]. Les enjeux d’une réactivation « conjoncturelle » de la pensée de Simondon sont évidents, dans la mesure où sa force d’anticipation, qui nouspermet de penser les figures de la vie collective dans le dépérissement d’un modèle industriel et travailliste de la politique, est aussi sa faiblesse : en isolant une option machinique et inventive vis-à-vis des outils analytiques du Marxisme, Simondon semble bloquer l’accès à une compréhension immanente de la capture de l’invention et de la machine par le capital. Pour le dire autrement, en...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La disparition
  • La disparition
  • la disparition
  • La disparition
  • La disparition
  • La disparition des dinosaures
  • disparition du sable
  • Disparition abeille

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !