La france aux xvii e siècle

9915 mots 40 pages
Les Capétiens et la consolidation de l'État (xie ‑ xiiie siècle) [modifier]
Article détaillé : Capétiens.
L'évolution du pouvoir royal [modifier]
Le règne des premiers Capétiens est marqué par la faiblesse du pouvoir royal face aux grands seigneurs à la tête de principautés. Hugues Capet n'intervient jamais au sud du royaume. Son autorité est limitée au domaine royal, les biens matériels et les vassaux directs sur lesquels il exerce un pouvoir direct. Les premiers Capétiens ne possèdent qu'un domaine peu étendu, réduit pour l'essentiel à une zone entre Beauvais et Orléans, vestige du duché de France de Robert le Fort. Par une politique habile de la plupart d'entre eux, ils assureront la croissance du domaine royal. Face aux grands du royaume quasi-indépendants, ils possèdent cependant trois atouts :

← Ils parviennent à rendre héréditaire leur lignage en faisant élire et sacrer leurs fils de leur vivant, et en les associant au trône (usage suivi jusqu'à Philippe Auguste). ← Les rois de France sont au sommet de la hiérarchie féodale et ne rendent hommage à personne pour leurs possessions. Mais, féodalité oblige, tous les grands féodaux du royaume doivent l'hommage au roi. Les plus prestigieux vassaux du roi de France étaient les souverains d'Anjou et d'Angleterre. Par la moindre étendue de ses domaines placée sous son administration directe, le roi de France était plus faible que bien des vassaux, mais en termes de vassalité, c'était bien le roi de France qui se trouvait au sommet de la pyramide du pouvoir du système féodal. Un adage dit que Rex francorum imperator est in suo regno: le roi est empereur en son royaume ← Le sacre permet aux Capétiens d'acquérir un caractère divin à travers l'onction, faite grâce à l'huile de la sainte Ampoule, don du Saint-Esprit. Ainsi le roi, chrétien depuis le baptême de Clovis, devient de plus, un roi de droit divin, qui ne tient son pouvoir que de Dieu. Depuis Robert le Pieux, fils d'Hugues Capet, on attribue

en relation

  • Devoir sur les juifs de france au xvii e siecle
    4973 mots | 20 pages
  • Mode 18eme siecle
    4021 mots | 17 pages
  • Le xvii-e siecle literaire
    10762 mots | 44 pages
  • histoire
    3106 mots | 13 pages
  • L EUROPE DU XVIII SI CLE
    2729 mots | 11 pages
  • PARTIE 3 monarchie
    8993 mots | 36 pages
  • Le grand commerce au xviiie siecle
    1657 mots | 7 pages
  • La france aux 17 et 18 siècle
    56390 mots | 226 pages
  • Fiche de révision le baroque
    370 mots | 2 pages
  • Théatre
    467 mots | 2 pages