La gloire de mon pere

Pages: 23 (5535 mots) Publié le: 11 juin 2012
11 textes extraits de « La gloire de mon père ».



Des morceaux savoureux, pleins de sentiments…
Les enfants aiment généralement, ils en redemandent.

Quelques remarques et conseils :

La présentation du film en cours de lecture est très intéressante.
On peut relier les extraits en faisant la lecture aux enfants.
Les extraits proposés ont été allégés…
Le dernier extrait (Courrier)est tiré du livre suivant.
Tous les textes ayant été collés les uns derrière les autres, la mise en page doit parfois être réadaptée.
Certaines feuilles nécessitent un accompagnement des enfants.


Bon travail
la Gloire de mon père

Roman autobiographique de Marcel Pagnol (1957).
Cette oeuvre précède, dans le cycle des Souvenirs d'enfance, le Château de ma mère (1958) et le Temps dessecrets (1960). Chronique de l'enfance de l'auteur, elle évoque sa famille en une galerie de personnages attachants : l'oncle Jules, la mère, Augustine... Le père, instituteur et amateur de chasse, est la figure centrale du livre. On apprend à connaître le jeune Marcel à travers quelques épisodes de sa jeunesse provençale. La Provence du début du siècle est pour l'enfant le décor d'une initiationémerveillée à l'existence. Marcel se retrouve confronté à la rude beauté de la nature. Théâtre de toutes les aventures, la garrigue est sa complice. L'ensemble de souvenirs d'enfance de Marcel Pagnol est rédigé dans un style sobre et émouvant. Yves Robert a adapté la Gloire de mon père au cinéma en 1990.


Lecteur précoce

Lorsqu'elle allait au marché, ma mère me laissait au passage dans laclasse de mon père, qui apprenait à lire à des gamins de six ou sept ans. Je restais assis, bien sage, au premier rang, et j'admirais la toute-puissance paternelle. Il tenait à la main une baguette de bambou : elle lui servait à montrer les mots qu'il écrivait au tableau noir, et quelquefois à frapper sur les doigts d'un cancre inattentif.
Un beau matin, ma mère me déposa à ma place, et sortit sansmot dire, pendant qu'il écrivait magnifiquement sur le tableau : « La maman a puni son petit garçon qui n'était pas sage.»
Tandis qu'il arrondissait un admirable point final, je criai : « Non! Ce n'est pas vrai! »
Mon père se retourna soudain, me regarda stupéfait, et s'écria : « Qu'est-ce que tu dis ?
– Maman ne m'a pas puni! Tu n'as pas bien écrit! »
Il s'avança vers moi :
«Qui t'a dit qu'on t'avait puni?
– C'est écrit. »
La surprise lui coupa la parole un moment.
« Voyons, voyons, dit-il enfin, est-ce que tu sais lire ?
– Oui
– Voyons, voyons... », répétait-il.
Il dirigea la pointe du bambou vers le tableau noir.
« Eh bien, lis. »
Je lus la phrase à haute voix.
Alors, il alla prendre un abécédaire, et je lus sans difficultéplusieurs pages...
Je crois qu'il eut ce jour-là la plus grande joie de sa vie.
Lorsque ma mère survint, elle me trouva au milieu des quatre instituteurs, qui avaient renvoyé leurs élèves dans la cour de récréation, et qui m'entendaient déchiffrer lentement l'histoire du Petit Poucet... Mais au lieu d'admirer cet exploit, elle pâlit, déposa ses paquets par terre, referma le livre, et m'emportadans ses bras, en disant : « Mon Dieu! mon Dieu!...»
Sur la porte de la classe, il y avait la concierge, qui était une vieille femme corse : elle faisait des signes de croix. J'ai su plus tard que c'était elle qui était allée chercher ma mère, en l'assurant que «ces messieurs» allaient me faire «éclater le cerveau ».

A table, mon père affirma qu'il s'agissait de superstitions ridicules,que je n'avais fourni aucun effort, que j'avais appris à lire comme un perroquet apprend à parler, et qu'il ne s'en était même pas aperçu. Ma mère ne fut pas convaincue, et de temps à autre elle posait sa main fraîche sur mon front et me demandait : « Tu n'as pas mal à la tête ? »
Non, je n'avais pas mal à la tête, mais jusqu'à l'âge de six ans, il ne me fut plus permis d'entrer dans une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La gloire de mon père
  • la gloire de mon pere
  • La gloire de mon père
  • la gloire de mon pere
  • La gloire de mon père
  • Gloire de mon pere
  • La Gloire de mon Père
  • la gloire de mon pére

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !